Grammont, la plus ancienne chaufferie bois de la métropole rouennaise

Article paru dans le Bioénergie International n°63 d’octobre 2019

La chaufferie bois de Grammont à Rouen, photo Grégoire Auger pour Dalkia

L’actuel réseau de chaleur de Rouen Grammont a été créé par la Ville de Rouen dans le cadre d’une opération de rénovation de ce quartier situé sur la rive gauche de la Seine. Il a été mis en place sur la base d’un réseau existant qui a été conservé et dont l’extension a été facilitée par l’opération de renouvellement urbain. Alimenté par le bois dès 2008, il fut le premier réseau de chaleur au bois de la métropole normande qui dispose, dix ans plus tard, de neuf réseaux de chaleur indépendants les uns des autres, tous alimentés à plus de 50 % en énergie renouvelable ou de récupération sauf pour l’instant le réseau de la Petite Bouverie pour lequel une chaufferie bois de 17 MW sera mise en service en 2020.

La chaufferie bois de Grammont à Rouen, photo Dalkia

Le réseau de chaleur alimente en eau chaude et chauffage 1500 logements en habitat collectif, des logements individuels, la clinique Mathilde, des bâtiments de la Ville de Rouen et le Pôle Culturel Grammont. La chaufferie bois a permis de remplacer les chaufferies gaz des quartiers Sablière, Poudrière et Ferrand puis d’alimenter progressivement les nouvelles constructions sur le quartier.

La chaufferie bois de Grammont à Rouen, photo Frédréic Douard

Pour la mise en œuvre du projet, un contrat de Délégation de Service Public a été signé en 2006 avec Dalkia incluant le financement, la conception, la construction et l’exploitation de la chaufferie et du réseau.

Les vérins extracteurs et le convoyeur de bois en sous-sol de la chaufferie de Grammont, photo Frédéric Douard

La chaufferie est équipée d’une chaudière WEISS-France à grille mobile qui permet la combustion en flux tendu de bois frais. Un préchauffage de l’air comburant participe d’ailleurs au séchage du bois entrant dans le foyer. La chaudière consomme chaque année un peu plus de 6 000 tonnes de plaquettes forestières et bocagères de la région, et qui sont manipulées sur place avec un chargeur sur pneus.

La chaudière WEISS et son filtre multicyclone, photo Frédéric Douard

Avant rejet des gaz de combustion dans la cheminée fournie par Beirens, l’installation dispose d’un filtre cyclonique et d’un filtre à manches pour respecter les limites d’émissions de poussières exigées dans la métropole normande.

Les cendres de grille sont revalorisées en agriculture, photo Frédéric Douard

La chaufferie de Grammont en chiffres
Délégation de service public : 24 ans
Puissance bois : 4,8 MW
Appoint gaz et fioul : 1,6 MW
Secours gaz et fioul : 10 MW
Consommation de bois : 6000 tonnes par an
Stockage bois : 500 m3 soit une autonomie de 72h sans livraison
Réseau : 4200 ml dont 2200 réalisés dans le cadre du contrat
Investissement bois et extension du réseau : 5 millions € HT

Les pompes de circulation du réseau de chaleur de Grammont, photo Frédéric Douard

Ramoneurs pneumatiques de l’échangeur de la chaudière, photo Frédéric Douard

Les cendres de grille sont revalorisées en épandage agricole. La conduite de la chaufferie est assurée par un technicien et l’entretien annuel est réalisé chaque été par le constructeur basé à Ugine en Savoie.

Contacts :

Frédéric Douard, en reportage à Rouen

Informations de contact de Beirens

logo Beirens
Zi Val de l'Indre F-36500 Buzançais +33 (0)2 54 38 25 52
@ www.beirens.fr infos@beirens.fr
Beirens est cité aussi dans ces articles :
  • Deux électrofiltres APF à la chaufferie biomasse Gare d’Embrun
  • Une chaudière Herz de 1,5 MW équipe le troisième réseau de chaleur au bois d’Embrun
  • Briançon, ville la plus haute de France, chauffée par deux chaudières bois à hautes performances
  • Une chaufferie paille et un nouveau sécheur pour les granulés Durepaire
  • Ugine équipe son réseau de chaleur d’une chaudière bois Weiss de 3,5 MW
  • Gros plan sur la maîtrise des émissions à la chaufferie bois de Chalon Est
  • Celticoat, producteur de granulés de bois social, solidaire et ultra-moderne
  • Avec le bois-énergie, un grand coup de vert pour le réseau de chaleur de Nevers
  • Biolandes extrait ses essences végétales avec une chaufferie à bois
  • Une chaufferie à bois Weiss pour les chasseurs alpins de Roc Noir
  • Tous les articles mentionnant Beirens
  • Informations de contact de Weiss

    logo Weiss France
    WEISS FRANCE ENERGIE
    95 rue Derobert
    F-73400 Ugine
    +33 479 89 07 07
    @ www.weiss-france.fr contact@weiss-france.fr
    Weiss est cité aussi dans ces articles :
  • Dans le département du Gard, promouvoir le bois-énergie pour soutenir la filière forestière
  • Depuis 2012, la laiterie Triballat de Rians fonctionne au bois-énergie
  • Boulogne-sur-Mer en ordre de bataille pour le climat avec sa chaufferie biomasse
  • Weiss-France Energie & Verdo sur le marché des chaudières à CSR & OMR
  • Le bois remplace les énergies fossiles dans le réseau de chaleur des Mureaux
  • Bientôt une cinquième chaufferie bois à la Métropole Montpellier Méditerranée
  • Articles et reportages sur les chaudières à biomasse Weiss France Energie
  • Un quart des habitants d’Amiens chauffé aux énergies renouvelables
  • Dans le quartier Belle-Beille, la cinquième chaufferie bois d’Angers Loire Métropole
  • Le bois, désormais énergie principale du réseau de chaleur de Calais
  • Tous les articles mentionnant Weiss