Vercom vend son premier broyeur lent Teuton à Vendée Loire Broyage

Article paru dans le Bioénergie International n°55 de mai-juin 2018

TEUTON en action sur une chantier bois, photo Eggersmann

Yann Badot, conducteur du TEUTON chez VLB et Ludovic Brehm de VERCOM, photo Frédéric Douard

En 2017, un broyeur lent à monorotor a rejoint la famille des produits distribués en France par la société VERCOM, c’est le TEUTON Z55. Ce nouveau broyeur du constructeur allemand EGGERSMANN permet de produire des granulométries variables en un seul passage et complète la gamme des cribles TERRA SELECT, également distribués par VERCOM.

Deux broyeurs en un

Le Teuton Z55 évite l’utilisation d’un prébroyeur suivi d’un affineur, car il transforme directement la matière première en broyat calibré, ceci réduisant considérablement le coût de préparation des déchets.

Broyât de bois de classe B réalisé avec maille de 100 mm dans le Teuton, photo Vercom

Assurant une production de 15 à 50 tonnes par heure, il pèse plus de 30 tonnes pour garantir une grande résistance aux matériaux difficiles mais est relativement compact pour une machine de sa capacité : 9 680 × 2 500 × 3 955 mm. Il dispose d’un réservoir de gazole de 700 litres et d’un réservoir hydraulique de 800 litres assurant une utilisation sans coupure de la production.

Le Teuton attelé, photo Vercom

Le rotor mesure 600 mm de diamètre et trois mètres de longueur. Il tourne de 20 à 40 tours par minute et avec son système no stress il s’inverse automatiquement en cas de forte résistance, ce qui évite bourrages et casse. Il est équipé de 30 dents interchangeables et positionnées en V (toujours une dent en prise) et dispose de 12 positionnements prédéfinis permettant de régler la granulométrie du produit recherché.

Commandes du Teuton, photo Eggersmann

Insert de réglage de coupe en réserve à gauche et verrou de blocage à droite, photo Frédéric Douard

Le réglage précis de la contre-coupe se fait par le positionnement de deux inserts en acier interchangeables que l’opérateur place en moins de cinq minutes dans des logements situés sur les côtés de la contre-coupe. Ces inserts sont munis de percements positionnés de manière à recevoir les verrous de maintien de la contre-coupe, définissant ainsi pour chaque jeu d’inserts un espace prédéfini entre rotor et contre-coupe et donc la granulométrie sortante requise.

Par le jeu de la position de la contre-coupe et de la présence ou non d’une grille de calibrage de maille 80 à 250 mm, il est possible de maîtriser la granulométrie sortante entre 80 et 300 mm en une seule opération de broyage. Le rotor est immédiatement accessible par descente hydraulique de la contre-coupe sur le côté de la machine. Les grilles sont stockées dans un compartiment carrossé et se positionnent sans outillage. Ce broyeur est très accessible pour les opérations de nettoyage et de maintenance.

Accès au rotor du TEUTON, photo VERCOM

La machine dispose d’une trémie de chargement de 3,3 à 7,3 m³ que l’on peut alimenter au chargeur ou à la grue… en faisant vite pour ne pas la faire attendre ! Elle est dotée d’un moteur Volvo TAD 1375VE de 551 CV pour une cylindrée de 13 litres, entièrement conforme aux dernières normes anti-pollution EURO IV. Afin d’économiser du carburant, le TEUTON bascule automatiquement en mode Stand-By dès qu’il n’y a plus de produit à broyer.

Un broyeur polyvalent

Alliant sécurité (Réfrigérant d’huile pour les deux réducteurs avec 120 litres de capacité), modernité (Panneau de contrôle tactile 12,1 pouces avec quatre modes de broyage enregistrés et un libre) et rendement (Pré-broyage et affinage en une seule opération), ce broyeur offre une grande polyvalence de broyage pour bois A et B, déchets verts, souches, rondins, papier, carton, plastiques, encombrants, DIB, matelas et même pneus… Il peut être équipé de trois types de dents plus ou moins agressives selon le produit à attraper. Les dents courtes qui travaillent en cisaillement sont adaptées aux produits plats comme les panneaux ou les planches, et les dents longues aux souches et aux pneus.

Préparation de CSR dans un broyeur Teuton, photo VERCOM

Le tapis arrière mesure 7,45 mètres et permet une éjection à plus de 4 mètres de hauteur de quoi charger directement un camion ou une benne. Afin de pouvoir éliminer les indésirables ferreux un séparateur magnétique à aimant permanent est placé en bas du tapis. Sa hauteur par rapport à la bande est finement ajustable par vérin hydraulique. Il peut rejeter les métaux au choix d’un côté ou de l’autre du convoyeur.

Broyât de souche, photo VERCOM

Ce broyeur existe en stationnaire, sur semi-remorque mais aussi sur chenilles pour une bonne mobilité sur chantiers difficiles et pour une plus grande facilité de positionnement par rapport au tas à réduire. Il peut être équipé en option d’une radiocommande permettant d’effectuer le chantier avec un seul opérateur.

La première vente en France à Vendée Loire Broyage

VLB est une société de prestation de services basée près de La Roche-sur-Yon et qui intervient dans le périmètre des Pays-de-la-Loire pour les entreprises de recyclage, les collectivités et tous possesseurs de déchets à broyer.

Broyage de bois B sans grille de calibrage par VLB, photo Frédéric Douard

Le gérant de la société, Mickaël Philbois, qui a une longue expérience du broyage, a fait l’acquisition du TEUTON Z55 pour augmenter l’attractivité de ses prestations grâce avec des interventions rendues plus rapides et plus compétitives par l’économie d’un passage.

Le TEUTON de Vendée Loire Broyage le 4 mai 2018, photo Frédéric Douard

Arrivé dans l’entreprise en septembre 2017, le broyeur intervient fréquemment pour préparer des bois A ou B, des déchets verts ou des souches à destination des industries du panneau de particules ou des chaufferies. Yann Badot, le conducteur de la machine, témoigne :

Broyât de bois de classe A calibré en 100 mm avec le TEUTON, photo VERCOM

« Nous travaillons soit en réduction de volume sans grille soit en production calibrée notamment pour l’énergie. Le débit de la machine va de 15 tonnes/heure pour du produit calibré à 100 mm jusqu’au double sans grille. Elle consomme de 36 litres de gazole à l’heure sans grille jusque 50 litres pour faire du 100 mm.

Côté conduite, le dispositif no stress est bien appréciable et évite bon nombre d’interventions de déblocage. La modification du réglage de granulométrie ne prend quant à lui que quelques minutes : on baisse hydrauliquement la contre-coupe, on change les deux inserts de réglage et c’est reparti.

Et surtout ce qui est fort appréciable, notamment pour les bois de recyclage, c’est que le rotor tourne lentement et qu’ainsi il génère énormément moins de fines et de poussières que les broyeurs rapides. C’est plus agréable pour travailler et le produit final est bien plus propre. Nous sommes le 4 mai 2018 et depuis septembre 2017, le broyeur a déjà tourné 800 heures et ce n’est que du bonheur ! »

Contacts :

  • Vendée Loire Broyage – Mickaël Philbois Tél. : +33 251 07 22 00 – mphilbois@gbh85.com
  • VERCOM : Ludovic Brehm – +33 613 65 15 43 – ludovic.brehm@vercom.fr – www.vercom.frvercom-parts.com

Frédéric Douard, en reportage sur un chantier VLB au Château-D’Olonne

Le magazine Bioénergie International est disponible :

Informations de contact de Vercom

logo Vercom
5 Rue de l’Industrie
F-77173 Chevry-Cossigny
+33 1 64 05 45 15
@ www.vercom.fr m.brehm@free.fr
Vercom est cité aussi dans ces articles :
  • Un broyeur Haybuster à l’Earl Dolo pour méthaniser le fumier pailleux
  • Les trois lauréats des journées de l’innovation bois-énergie 2018
  • Valorisation des déchets verts et bois-énergie dans le Golfe de Saint-Tropez
  • Désia 25 prépare ses granulés avec le bois et la chaleur du réseau de Pontarlier
  • Bois-énergie et biogaz, les piliers de l’usine biomasse du groupe Agri
  • Les déchiqueteuses de fortes capacités Europe Chippers
  • Valorisation des bois et refus issus des plates-formes de compostage
  • Tous les articles mentionnant Vercom