Macagno garantit la qualité et la quantité de son bois-énergie

Article paru dans le Bioénergie International n°45 d’octobre-novembre 2016

100% des plaquettes sont préparées sur la plateforme, ici avec un AXTOR, photo F. Douard

100% des plaquettes sont préparées sur la plateforme, ici avec un AXTOR, photo F. Douard

Bruno Macagno, photo Frédéric Douard

Bruno Macagno, photo F. Douard

Créée en 1969, l’entreprise Macagno était initialement spécialisée dans l’exploitation forestière, le broyage forestier, le débroussaillage, l’élagage et la production de bois de chauffage. Depuis plus de 15 ans, elle participe activement à la croissance du marché du bois déchiqueté en Provence. Située à Pertuis, à 25 km au nord d’Aix en Provence, et dirigée par l’un des fils de la famille, Jean-Claude, l’entreprise familiale produit également du compost à partir de déchets verts.

L’entreprise exploite deux sites, le plus ancien à Pertuis dans le Vaucluse, pour le compost, et l’autre depuis 2012 au Puy-Sainte-Réparade, la commune voisine située quant à elle dans les Bouches-du-Rhône, pour le bois-énergie. Sur ce second site, l’entreprise dispose d’une plateforme de 10 ha entièrement dédiée au stockage, au séchage et à la préparation du bois-énergie.

Une évolution irrésistible vers le bois-énergie

Depuis longtemps, l’entreprise cherchait à valoriser les bois secondaires de ses chantiers d’élagage ou de débroussaillage. Sur ses chantiers d’exploitation forestière, tournés vers le résineux, pour la scierie ou la papeterie, elle a très tôt extrait les feuillus durs pour le bois de chauffage.

Plus tard en 1996, à l’occasion d’un chantier de déboisement qu’ils réalisent en Isère, les frères Macagno Bruno, Jean-Claude et Guy découvrent la production de plaquettes réalisée dans ce département depuis des années. Ils ramèneront de ce chantier cette riche idée de déchiqueter les petits bois, notamment les résineux sans débouché, pour le marché de l’énergie.

Préparation de plaquettes avec l'Axtor de chez Komptech, photo Frédéric Douard

Préparation de plaquettes avec l’AXTOR de chez Komptech, photo Frédéric Douard

Cette période coïncidera, au début des années 2000, avec l’accentuation des difficultés de la filière bois-matériau, en Provence comme partout en France, avec la réduction de ses débouchés, et à l’inverse avec le décollage du marché des chaufferies collectives. De nombreux projets verront ainsi le jour, notamment au sein du très actif Parc Naturel Régional du Lubéron, des petits projets communaux en grande majorité, et l’entreprise répondra à cette nouvelle demande en bois.

Et Jean-Claude Macagno de déclarer : « À ce jour pour l’entreprise, le bois que nous collectons n’a que l’énergie comme débouché, fort heureusement qu’il reste cela pour la forêt et pour nous ! »

Et preuve de cette réussite, l’entreprise emploie aujourd’hui plus de 50 salariés, sur les trois activités de prestations, compostage et bois-énergie.

Sur sa plateforme, l'entreprise dispose d'un an de stock de combustible d'avance en séchage, photo Frédéric Douard

La plateforme dispose d’un an de stock de combustible d’avance en séchage, photo Frédéric Douard

Une évolution irrésistible vers une offre de qualité

Comme aime à le rappeler Jean-Claude Macagno  « ces petites chaudières, surtout au début, n’étaient pas toutes des Rolls-Royce de la chaudière à bois et nombre de communes ont eu des soucis de fonctionnement dès le départ ». Alors, pour ne pas compromettre le développement de ce marché naissant, l’entreprise s’est très rapidement mise à sécher et à calibrer ses plaquettes forestières. En 2008, elle a ainsi investi dans un crible vibrant, puis dans un hangar de stockage de 2000 m² pour conserver ses plaquettes au sec. Ces efforts lui ont permis de fidéliser les clients qui sont aujourd’hui plus d’une centaine.

100% des plaquettes sèches sont criblées, photo Frédéric Douard

100% des plaquettes sèches sont criblées, photo Frédéric Douard

Côté organisation, les frères Macagno ont depuis longtemps décidé de tout transformer sur leur plateforme et de ne plus travailler les produits en forêt. Le travail sur plateforme permet en effet de simplifier l’organisation logistique, d’accroître la productivité des ateliers de transformation, mais il permet aussi de mettre le produit à l’abri de toute sortes de risques : vols, incendies, contraintes de travail mais aussi acceptabilité d’une population peu habituée à voir couper des arbres, la forêt provençale n’ayant guère plus de 50 ans.

Stockage des plaquettes sèches criblées, photo Frédéric Douard

Stockage des plaquettes sèches criblées, photo Frédéric Douard

Pour le marché des petites chaufferies, l’entreprise fournit donc de la plaquette de moins de 30 mm, de moins de 30% d’humidité et exempte de fines. Le climat local travaille d’ailleurs gratuitement pour l’entreprise, avec dans cette zone de la vallée de la Durance, un climat généralement chaud, sec et bien venté, propice au séchage naturel du bois. À cette fin, mais aussi pour sa sécurité d’approvisionnement, l’entreprise entretient un stock d’une année complète d’activité. Côté particules fines, son crible extrait tout ce qui fait moins de 4 mm, soit un critère plus sévère que celui de la norme européenne qui demande 3,15 mm.

Le marché des grandes chaufferies

Le marché des grandes chaufferies, comme celui du réseau de chaleur d’Aix-en-Provence, est beaucoup plus récent. Il présente moins de contraintes de qualité, en humidité comme en granulométrie, mais exige de pouvoir fournir de grandes quantités en un court laps de temps. Pour cela, l’entreprise a dû étendre sa plateforme, accroître son stock et investir dans des équipements puissants et précis. Ces investissements, elle les a réalisés pour faire coïncider les besoins de ses deux activités désormais principales, les productions de plaquettes et de compost.

L'un des deux broyeurs lents de l'entreprise, un Crambo 6000 Komptech, photo Frédéric Douard

L’un des deux broyeurs lents de l’entreprise, un CRAMBO 6000 Komptech, photo Frédéric Douard

Pour le broyage des bois propres, l’entreprise a acquis en 2012, auprès des Ets Hantsch, un broyeur rapide AXTOR 8012 de chez Komptech. Ce broyeur bi-valent, conçut pour les grandes plateformes biomasse, est muni de couteaux et de fléaux. Il permet d’obtenir un broyat pour le compostage grâce à un mode rapide, et il permet, en passant en mode déchiquetage avec réduction de vitesse, de produire une plaquette de chauffage de première qualité.

Pour les bois comportant un fort taux de minéraux, déchets verts ou souches, l’entreprise dispose de deux broyeurs lents CRAMBO 6000 à deux rotors, également de chez Komptech.

L’un des deux CRAMBO est équipé d’un crible à étoiles afin de pouvoir retirer la terre des broyats de souches ou des déchets verts, afin d’en sortir un broyat propre utilisable dans les très grandes chaufferies. L’entreprise a également fait l’acquisition d’un STONEFEX, toujours de chez Komptech, pour retirer les pierres de ces broyats, au sortir du CRAMBO.

Atelier mobile de criblage et d'épierage de déchets verts, avec un CRAMBO à crible suivi d'un STONEFEX de chez Komptech, photo Frédéric Douard

Atelier mobile de criblage et d’épierage de déchets verts, avec un CRAMBO à crible suivi d’un STONEFEX de chez Komptech, photo Frédéric Douard

L’ensemble de ces investissements, ainsi que le stock permanent de bois, permettent aux Ets Macagno de proposer une large gamme de bois déchiquetés, aux qualités bien définies et dans des quantités importantes et garanties tout au long de l’année.

Contacts :

  • Ets Macagno – Tél +33 442 61 10 72 – macagno@macagno.fr
  • Ets HANTSCH, distributeur de KOMPTECH en France : www.hantsch.fr

Frédéric Douard, en reportage au Puy-Sainte-Réparade

Informations de contact de Komptech
Distribué en France par Hantsch
Komptech est cité aussi dans ces articles :
  • RACINE, entreprise de valorisation de la biomasse, a 20 ans en 2020
  • En Vendée, les outils de Valdéfis pour produire du bois-énergie certifié CBQ+
  • Le centre de compostage et de bois-énergie de Vitry-en-Artois en vidéo
  • Des déchets verts urbains pour chauffer une ZAC à Brétigny-sur-Orge
  • Le nouveau CVO du Symevad réalisé par Hantsch valorise le bois-énergie
  • Recytal : les meilleures solutions pour traiter la biomasse en location
  • Metalfex sépare tous les métaux de la biomasse en un seul passage
  • ATZ investit dans un Axtor 6010 pour valoriser les déchets verts de la côte d’Azur
  • Les démonstrations bois-énergie & méthanisation Hantsch 2017 en vidéos
  • Le crible à étoiles Komptech Multistar One avec recyclage des surlongueurs
  • Tous les articles mentionnant Komptech