Nouvelle unité de méthanisation à Sèvres-Anxaumont dans la Vienne

L’unité de méthanisation du GAEC de la Baie des Champs, photo France Biogaz

L’unité de méthanisation de la SCEA Baie des Champs, située à Sèvres-Anxaumont dans la Vienne a été inaugurée le samedi 1er octobre 2016. La SCEA gère un élevage porcin de taille moyenne (190 truies) ainsi qu’une activité de presse à huile végétale à vocation collective (CUMA) et une unité de compostage de déchets verts et de lisiers. C’est la 27ème unité de méthanisation en fonctionnement sur le territoire de la Nouvelle-Aquitaine, elle valorisera énergétiquement près de 12 000 tonnes de biomasse par an.

D’où proviennent ces déchets ?

  • 53 % viennent des effluents et biomasses agricoles générés par l’exploitation agricole (lisier et fumier porcins, fientes de volailles et intercultures ensilées) ;
  • 47 % sont constitués de sous-produits agro-alimentaires.

Le site aura également la particularité de traiter 125 tonnes par an de bio déchets de la grande distribution triées et 480 tonnes par an de déchets graisseux de la restauration, ce qui constitue une originalité régionale.

La majorité de la biomasse (62 % minimum) est collectée en circuit court à moins de 10 km du site.

Pour quelles valorisations ?

  • une électricité « verte » : grâce à son moteur de cogénération de petite puissance (250 kW électrique), le site valorisera 1,85 GWh par an d’électricité « verte », soit la consommation d’électricité moyenne (hors chauffage) de 530 foyers ;
  • une chaleur « verte » : une partie de la chaleur « renouvelable » issue de la cogénération sera utilisée pour chauffer les bâtiments d’élevage porcin, une serre maraîchère, les habitations et le magasin de vente liés à la ferme en remplacement des énergies fossiles ou de l’électricité ;
  • un fertilisant organique naturel : l’unité de méthanisation produira 10 000 tonnes par an de digestat liquide en alternative aux engrais pétro-chimiques. Ce fertilisant organique naturel couvrira 57 % des besoins en azote des plantes cultivées sur les 910 hectares du plan d’épandage.

Un enjeu environnemental

En produisant de l’énergie verte à partir de ressources locales, la méthanisation contribue à répondre aux enjeux de la transition énergétique et du traitement des déchets. Solution alternative aux énergies fossiles, elle participe concrètement à la réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES).

Le site de Sèvres-Anxaumont permettra d’éviter l’émission de 1 364 tonnes équivalent CO2 par an, soit l’équivalent des émissions annuelles de 653 voitures parcourant 15 000 km par an.

Outre la réduction des Gaz à Effet de Serre, la méthanisation permet de produire des énergies renouvelables (électricité et chaleur « vertes ») et de valoriser agronomiquement et localement la biomasse et les déchets organiques.

Des emplois « verts » et locaux

La méthanisation locale offre aussi des avantages en termes d’emplois : elle génère une nouvelle activité économique pour les entreprises locales. En effet, les activités liées à la construction, l’exploitation et la maintenance des unités de méthanisation sont créatrices d’emplois locaux.

Un projet soutenu par la Région depuis son origine

La Région a accompagné le projet de la SCEA Baie des Champs dans ses phases de faisabilité et de développement, au travers du Fonds Régional d’Excellence Environnementale (FREE), avec une aide de 265 852 € (soit 10,76% du montant total) votée en 2015. Par ce 27ème site de méthanisation sur le territoire, la Région démontre son ambition de soutenir cette filière, de la petite unité de méthanisation à la ferme aux projets collectifs agricoles et territoriaux de taille plus importante. Cela fait de la grande Région Nouvelle-Aquitaine l’une des régions les plus dynamiques de France dans ce secteur.

Installations techniques & chiffres clés (Source France Biogaz)

Vue sur le digesteur de la SCEA Baie des Champs, photo France Biogaz

Vue sur le digesteur de la SCEA Baie des Champs, photo France Biogaz

  • Substrats : 12000 t/an d’effluents d’élevage, déchets verts, CIVE, déchets d’abattoir, déchets de GMS
  • Stockage : 2 fosses de 50 m3, une plateforme de 225 m2, 2 cuves aériennes de 100 m3, et une trémie de réception de 16 m3
  • Digesteur de 1700 m3
  • Post-digesteur de 1230 m3
  • Local cogénération avec moteur de 250 kWé
  • Séparation de phase
  • Fosse de stockage du digestat de 5000 m3 et fosses relais
  • Torchère
  • Production électrique : 1,85 GWh/an
  • Réseau de chauffage

Pour en savoir plus :

Informations de contact de France-Biogaz

logo France Biogaz
12, rue Finkmatt
F-67000 Strasbourg
+33 388 23 47 74
@ www.france-biogaz.fr info@france-biogaz.fr
France-Biogaz est cité aussi dans ces articles :
  • L’unité de méthanisation biologique du GAEC Lait des Champs
  • L’unité de méthanisation et de cogénération du Gaec Gibsbach en vidéo
  • Le Gaec Limovents allie cogénération biogaz et culture de spiruline
  • Tous les articles mentionnant France-Biogaz