Le chauffage économique et écologique de la commune de Villers-le-Tourneur

Informations clés – Réseau de chaleur communal de 80 m – Combustible : 50 tonnes de plaquette forestière par an – Chaudière bois Hargassner de 100 kW – Production : 125 MWh/an – Investissement : 155 000 € – Exploitation en régie municipale – Mise en service en décembre 2013 – Source :  fiche de l’Association Locale de l’Energie des Ardennes (ALE 08).

La chaufferie de Villers-le-tourneur, photo ALE 08

La chaufferie à bois de Villers-le-Tourneur dans les Ardennes, photo ALE 08

La commune souhaitait moderniser ses installations de chauffage, en choisissant une solution qui soit à la fois économique et écologique. Plusieurs logements de la commune, de la Communauté de Communes, et du PACT 08 sont situés à proximité immédiate de la mairie et de la salle des fêtes. Certains d’entre eux étaient chauffés au propane. Le choix du bois était l’occasion de permettre aux locataires de diminuer leurs charges locatives, et de permettre à la commune d’alléger ses factures d’électricité et de fioul.

La chaudière Hargassner de Villers-le-Tourneur, photo ALE 08

La chaudière automatique à bois Hargassner de Villers-le-Tourneur, photo ALE 08

Une chaufferie automatique à bois déchiqueté

La commune a fait le choix d’une chaudière au bois déchiqueté de marque Hargassner et d’une puissance de 100 kW. Au total, ce sont 7 logements qui sont alimentés par la chaudière à bois, en plus de la mairie et de la salle des fêtes. Un particulier propriétaire de son logement a souhaité se raccorder au projet. Le réseau de chaleur enterré et isolé a une longueur totale de 80 mètres linéaires.

La consommation annuelle de bois a été estimée à 50 tonnes de bois déchiqueté sec. Cela représente l’équivalent de 13 000 litres de fioul. L’installation permet de produire 125 MWh d’énergie renouvelable et ainsi d’économiser l’émission de 24 tonnes de CO2 par an.

Le déroulement du projet

En juillet 2012, une note d’opportunité a été réalisée par l’ALE 08 dans le but d’évaluer la pertinence du projet. Cette étude permet de donner les premiers ordres de grandeur des investissements à réaliser et des gains économiques et environnementaux qui pourront être obtenus.
Le projet a été rapidement retenu, des demandes d’aides publiques ont été faites et les appels d’offres pour la réalisation des travaux ont été lancés. Dès décembre 2013, la chaufferie était prête à livrer ses premières calories aux bâtiments raccordés.

Vis verticale Hargassner pour le remplissage du silo

Vis verticale Hargassner pour le remplissage du silo

Les investissements

Au total, le projet a coûté près de 155 000 € HT. Cela comprend :

  • La construction de la chaufferie et du silo ;
  • La création du réseau de chaleur enterré ;
  • L’achat et la pose de la chaudière et de ses équipements ;
  • L’installation d’un réseau de distribution d’eau chaude dans la mairie et l’un des logements.

Le projet a été subventionné à hauteur de 117 000 € par le fonds européen LEADER, la Dotation aux Équipements des Territoires Ruraux de l’État, le fonds FREC de l’ADEME et de la Région
Champagne-Ardenne, et la Réserve Parlementaire de Mme la Députée Bérengère Poletti. Les 38 000 € restants ont été partagés entre la commune, la Communauté de Communes, et le PACT 08.

Le fonctionnement en régie municipale

Les achats de bois effectués par la commune représentent actuellement environ 6 450 €/an. La chaleur est revendue aux différents utilisateurs, la commune récupère ainsi 6 850 €/an. Cela inclut l’achat de bois, l’entretien de l’installation, et l’électricité nécessaire à son fonctionnement.
Avant la création du réseau de chaleur, la mairie payait en moyenne 2 000 €/an pour le chauffage de la mairie et de la salle des fêtes.

Ce projet permet ainsi à la mairie de réduire ses factures tout en utilisant une énergie renouvelable locale, en favorisant l’activité économique ardennaise, et en réduisant ses émissions de gaz à effet de serre.

Le bois déchiqueté est acheté auprès d’un professionnel basé dans les Ardennes. Le bois est local et peut provenir de diverses ressources (forêt, haies, bocage, scieries…).

Une trémie de remplissage fournie par le chaudiériste a été installée contre le silo. Elle permet au camion de livraison de benner directement son chargement. Deux vis sans fin, l’une horizontale et l’autre verticale, permettent de convoyer le bois jusqu’au silo, au fur et à mesure du remplissage de la trémie.

Trémie de remplissage du silo, photo ALE 08

Trémie de remplissage du silo, photo ALE 08

>> Télécharger la fiche en format PDFale-08

Contact : Agence Locale de l’Énergie et du Climat
17 rue Irénée Carré – 08 000 Charleville-Mézières
23A rue André Dhôtel – 08 130 Attigny
03 24 32 12 29 – www.ale08.org

Voir tous les articles sur des chaufferies Hargassner

Informations de contact de Hargassner

logo Hargassner
780 chemin des Persèdes
F-07170 LAVILLEDIEU
+ 33 475 367 367
@ www.hargassner.fr Ou contactez directement la concession de votre région info@hargassner-france.com
Hargassner est cité aussi dans ces articles :
  • Le constructeur de chaudières à bois HARGASSNER monte en puissance en rachetant son confrère GILLES
  • Le Centre Médical Chant’Ours à Briançon chauffé par six chaudières bois en cascade
  • Une entreprise bas carbone innovante chauffée avec une chaudière à bûches !
  • Hargassner équipe la chaufferie bois de la commune bocagère d’Ors
  • Reportages chez des utilisateurs de chaudières à bois Hargassner
  • La Ferme du Pont des Loups produit son Maroilles à l’énergie bois
  • À Lussas, encore une chaudière à bois Hargassner qui passe les 20 ans avec succès
  • Présentation en vidéo de la concession Hargassner France Rhône-Savoie
  • Comprendre la filière du chauffage automatique au bois en vidéo
  • Le bois déchiqueté, idéal pour le chauffage des grandes demeures rurales
  • Tous les articles mentionnant Hargassner