À Alba-la Romaine, Mme Goudian est fan de ses chaudières Hargassner

Article paru dans le Bioénergie International n°34 de novembre-décembre 2014

La maison familiale, photo Frédéric Douard

La maison familiale, photo Frédéric Douard

a chaufferie voutée de la maison familiale, très appéciée pat tout le monde, photo Frédéric Douard

La chaufferie voutée de la maison familiale, très appréciée par tout le monde, photo Frédéric Douard

Alba-la-Romaine, est une petite cité ardéchoise de caractère chargée d’histoire. Et il n’y a pas que le nom de la localité qui soit évocateur, les pierres et les rangées de mûriers témoignent d’un passé industrieux, quand l’Ardèche fournissait l’industrie lyonnaise en cocons de soie. C’est justement dans l’une de ces fermes où l’on élevait le bombyx, ce papillon au fil magique, que la famille Goudian a installé une chaudière Hargassner à bois déchiqueté.

La ferme de 400 m² habitables, qui comprend trois appartements familiaux, des pièces au plafond à 3,5 m et un étage sur voûtes de pierre, constitue un patrimoine architectural remarquable. La contrepartie est la difficulté de réaliser des travaux d’isolation thermique efficace sans risquer de dégrader le cachet du bâtiment et les vestiges encore bien visibles du passé, des vestiges d’autant plus chers aux locataires du lieu, que la bâtisse n’a pas quitté le giron familial depuis deux siècles ! La conséquence de tout cela est un besoin fatal élevé en chauffage. Jusqu’en 2003, le besoin de la maisonnée était assurés par une chaudière à fioul consommant environ 7000 litres de fioul couplée avec une chaudière à bois buche avec un gros foyer de 1 m, installée en 1982 face à la montée du coût des énergies, 2600 € de propane et plusieurs centaines d’euros d’eau chaude sanitaire électrique.,

Le silo de la maison, également vouté, avec sa vis de transfert, photo Frédéric Douard

Le silo de la maison, également vouté, avec sa vis de transfert, photo Frédéric Douard

Sachant que c’est Mme Goudian qui s’occupe du chauffage, elle a cherché au bout de quelques années une solution plus écologique et a pris contact avec monsieur Gondry Une étude solaire a été envisagée pour un plancher solaire direct mais la complexité des lieux, beaucoup de petits niveaux intermédiaires et les pièces sur voûtes, a conduit à l’abandon du projet. Poursuivant sa recherche de solution, Mme Goudian, , en est naturellement venue au chauffage automatique, et au bois déchiqueté étant donné le niveau des besoins.

En 2005, elle fait donc installer une chaudière Hargassner de 35 kW, dans une partie voûtée du rez-de-chaussée. Les 40 m³ de plaquettes nécessaires annuellement sont fournis par Apex Bois de Chauffage à Saint-Michel-de-Chabrillanoux, une entreprise certifiée CBQ+ pour la qualité de service bois-énergie. Le bois est livré 4 à 5 fois par an en petites bennes, et transféré dans le silo par une vis. Aujourd’hui, Mme Goudian qui a vu se réduire la pénibilité de la tâche et les consommations déclare heureuse : « Je suis fan de MA chaudière ! ».

Les appartements du centre village également chauffés au bois, photo Frédéric Douard

Les appartements du centre village également chauffés au bois, photo Frédéric Douard

La chaufferie des appartements, photo Frédéric Douard

La chaufferie des appartements, photo Frédéric Douard

Et elle est tellement satisfaite, qu’elle en a installé une seconde en 2011. En effet, la SCI familiale a fait l’acquisition d’un immeuble au centre-bourg avec l’objectif d’y proposer du logement social écologique. Le bâtiment de 360 m² habitable a été partagé en cinq appartements, et c’est Mme Goudian, en cheffe de travaux, qui en a dirigé la rénovation totale avec des matériaux écologiques, dont 40 cm de laine de bois en toiture, mortier à la chènevotte, plancher chauffant sur une dalle béton-chanvre, peintures argile-chaux et puits de lumière naturelle.

La chaudière Hargassner a été installée selon la même disposition qu’à la ferme, avec un accès de livraison du bois par la rue, via une petite goulotte métallique escamotable dans le sol de la chaufferie, une astuce imaginée par la maître d’œuvre et dont elle est très fière.

L'astuce de madame Goudian pour vider les paquettes depuis la rue, photo Frédéric Douard

L’astuce de madame Goudian pour vider les plaquettes depuis la rue, photo Frédéric Douard

Le silo contient 16 m³ de plaquettes pour une consommation annuelle de 36 m³.

Chaque appartement dispose de son compteur et les charges se montent 40€ en moyenne par mois et par appartement (12 personnes logées au total). Évidemment les logements ont été immédiatement loués, preuve qu’écologie et social vont bien ensemble !

Notons enfin, que dotées d’une fonction de production d’eau chaude sanitaire optimisée, les deux chaudières assurent également les besoins en eau chaude été comme hiver, sans aucun inconvénient.

Frédéric Douard, en reportage à Alba-la-Romaine

Informations de contact de Hargassner

logo Hargassner
780 chemin des Persèdes
F-07170 LAVILLEDIEU
+ 33 475 367 367
@ www.hargassner.fr Ou contactez directement la concession de votre région info@hargassner-france.com
Hargassner est cité aussi dans ces articles :
  • Hargassner GmbH recherche un responsable export pour la Belgique et le Luxembourg
  • Avec sa gamme Magno, Hargassner s’implante solidement sur le marché des chaudières collectives et industrielles à bois
  • Hargassner équipe la chaufferie bois du Lycée de Villefranche-de-Lauragais
  • Le constructeur de chaudières à bois HARGASSNER monte en puissance en rachetant son confrère GILLES
  • Le Centre Médical Chant’Ours à Briançon chauffé par six chaudières bois en cascade
  • Une entreprise bas carbone innovante chauffée avec une chaudière à bûches !
  • Hargassner équipe la chaufferie bois de la commune bocagère d’Ors
  • Reportages chez des utilisateurs de chaudières à bois Hargassner
  • La Ferme du Pont des Loups produit son Maroilles à l’énergie bois
  • À Lussas, encore une chaudière à bois Hargassner qui passe les 20 ans avec succès
  • Tous les articles mentionnant Hargassner