Valorisation des arbres têtards du pays d’Auge avec une chaudière automatique à bois

Infos clés fiche de cas – Maitrise d’ouvrage agricole – Combustible : 35 tonnes de plaquettes bocagères – Chaudière Fröling de 50 kW – Silo de 35 m3 rempli 4 fois par an – Mise en service en 2013 – Article réalisée par la FDCUMA de Basse Normandie.
Hervé Gourbe devant sa chaudière, photo FDCuma de Basse Normandie

Hervé Gourbe devant sa chaudière, photo FDCuma de Basse Normandie

En 2013, la Fédération des Cuma de Basse-Normandie a accompagné le GAEC de Plomelle à Villebadin dans l’Orne dans l’installation d’une chaufferie à bois déchiqueté. « C’est l’abattage mécanisé lors d’une démonstration organisée par les cuma qui nous a décidé », explique Hervé Gourbe l’un des associés. « Une fois la pénibilité du chantier allégée, il restait à faire les bons choix techniques pour la chaufferie ».

Pour cela, la Fédération des Cuma a accompagné l’exploitation. Suite à une visite de terrain, une note d’opportunité a été communiquée à l’agriculteur. Cette note a permis de déterminer la nécessité  d’installer une chaudière de 50 kW pour chauffer la maison, le gîte en projet, le bureau de l’exploitation et de l’eau chaude pour la salle de traite. Trente-cinq tonnes de bois déchiqueté sont nécessaires chaque année pour couvrir les besoins en chauffage, soit 4 remplissages par an du silo de 35 m3. Cette chaufferie a pu être aménagée dans un bâtiment existant ce qui a limité le coût en génie civil de l’installation. Une analyse des devis a permis de faire des économies considérables. Enfin, le montage des dossiers de subventions et le suivi avec les financeurs a permis au Gaec de Plomelle d’optimiser le taux d’aide de cette installation.

La chaufferie du Gaec de Plomelle, photo FDCUMA Basse Normandie

La chaufferie du Gaec de Plomelle, photo FDCUMA Basse Normandie

A la suite du montage de la chaufferie bois, le Gaec s’est engagé dans la réalisation d’un Plan de Gestion de Haies afin d’avoir des clés sur les tonnages mobilisables et les coupes à réaliser en priorité. En plus de celà, l’exploitation a souscrit à une MAE (Mesure Agro-Environnementale) Natura 2000 pour le maintien d’arbres têtards caractéristiques du Pays d’Auge. Une démarche cohérente qui s’inscrit dans la continuité de l’installation de la chaufferie.

En 2013, La Fédération des Cuma de Basse-Normandie a accompagné l’installation de 10 chaufferies sur des exploitations agricoles pour une puissance cumulée de 800 KW soit une consommation de 370 tonnes de bois déchiqueté.

Source : Bois déchiqueté en Basse Normandie

Informations de contact de Fröling

logo Froeling
1 rue Kellermann
F-67450 MUNDOLSHEIM
+ 33 3.88.19.32.69 @ Sonia RIEDINGER
www.froeling.com marketing.france@froeling.com
Fröling est cité aussi dans ces articles :
  • Une chaufferie préfabriquée à bois pour la commune des Grandes Ventes
  • Le micro-réseau de chaleur de Meux en Wallonie, alimenté en miscanthus
  • Retour d’expérience à la chaufferie à granulé de bois de Saligny-sur-Roudon
  • Retour d’expérience sur la chaufferie à granulé de l’Abbaye de Fontevraud
  • Les déchiqueteuses Biber montent en puissance : entretien avec Rudolf Eschlböck
  • Sur le Larzac, le bois-énergie aide au maintien du pastoralisme
  • 2014, une bonne année pour les chaufferies bois dans les Pyrénées-Orientales
  • Chaufferie à granulés de bois grandiose à l’abbaye de Fontevraud
  • Combiner chauffe-eau solaire et chaudière à bois déchiqueté
  • Chaufferie bois du Gouray et autonomie énergétique du territoire du Mené
  • Tous les articles mentionnant Fröling