PIVERT, premier institut sur les énergies décarbonées végétales

Louis Gallois, Commissaire Général à l’Investissement, Jean-François ROUS, Président de la SAS P.I.V.E.R.T. et Pascale Briand, directrice générale de l’Agence Nationale de la Recherche, ont signé jeudi 6 juin 2013, la convention de financement du premier Institut d’Excellence sur les Energies Décarbonées (IEED) : P.I.V.E.R.T. (Picardie Innovations Végétales Enseignements et Recherches Technologiques).

L’institut d’excellence P.I.V.E.R.T., installé à Compiègne, sur le parc technologique des Rives de l’Oise, sera spécialisé dans la chimie du végétal, dans les technologies et l’économie des bioraffineries de troisième génération et dans le domaine de la biomasse oléagineuse et forestière. Ce premier centre européen visant à transformer la biomasse oléagineuse en produits chimiques renouvelables, destine son activité à de multiples applications : alimentation, santé, cosmétique, matériaux de construction, etc. Parmi ses axes de recherche, figurent le traitement thermique de la biomasse, la chimie catalytique et la biotechnologie industrielle dite « biotechnologie blanche ».

Bâti sur un concept d’écologie industrielle -les sous-produits de certaines activités serviront de matières premières à d’autres activités-, l’IEED P.I.V.E.R.T. est un projet interdisciplinaire touchant à de nombreux domaines de recherche permettant des avancées sur le champ de l’écologie industrielle, le développement d’une offre de formation totalement adaptée à ce secteur économique d’avenir et, via ses partenaires industriels, la création de 5000 emplois a terme.

Il repose sur un montage et un fonctionnement financier original, porté par des centres techniques et de recherche, des universités -comme l’Université́ Technologique de Compiègne et celle de Troyes-, le pôle IAR (Industries Agro-Ressources), des industriels et des acteurs privés, notamment Sofiprotéol. Financé dans le cadre des « Investissements d’avenir » à hauteur de 64,25 millions d’euros sur dix ans, il bénéficiera également du soutien des collectivités locales, en particulier la Région Picardie et l’agglomération de la région de Compiègne.

Le projet sera géré́ par la SAS P.I.V.E.R.T., dont les actionnaires sont Sofiprotéol, Rhodia, Promill, PCAS, SNC Lavallin, le Pôle IAR, l’UTC, l’Université́ de Picardie-Jules Vernes, l’Université́ de technologie de Troyes et le CNRS.

P.I.V.E.R.T. a récemment fait l’objet d’une décision positive de la Commission quant à la légalité des aides publiques apportées. Le projet est suivi par l’Agence Nationale de la Recherche, opérateur des IA pour le Commissariat général à l’Investissement. www.institut-pivert.com/fr

>> En savoir plus sur le projet PIVERT

Informations de contact de Promill

logo Promill Stolz
PROMILL
Route Nationale 12
F-28410 Serville
+33 2 37 38 91 93
@ www.promill.fr info@promill.fr
Promill est cité aussi dans ces articles :
  • Clôtures en châtaignier et charbon de bois pour valoriser son environnement
  • LMK Energy, premier producteur français de bois torréfié et propriétaire Torspyd
  • Désia 25 prépare ses granulés avec le bois et la chaleur du réseau de Pontarlier
  • Promill Stolz et Maguin Promill deviennent Promill
  • La fabrication des granulés de bois Biosyl en vidéo et avec humour
  • Alpin Pellet fidèle à Joly & Philippe pour sa maintenance industrielle
  • Chez Glowood Pellets, les cyclones Hurricane réduisent l’émission de particules à moins de 50 mg/m3
  • Bretagne Pellets, premier producteur de granulés de bois bretons
  • Le granulé de bois et l’agriculture, les deux piliers de Grasasa
  • Montée en puissance de la seconde scierie à énergie positive Piveteau Bois
  • Tous les articles mentionnant Promill