Une chaudière à bois déchiqueté pour l’école de Céaucé dans l’Orne

Infos clés : Fiche de cas – Chaufferie communale – Combustible : 45 tonnes de plaquettes bocagères/an – Chaudière automatique à bois déchiqueté Hargassner de 70 kW – Investissement : 59 k€ – Mise en service en 2010 – Fiche réalisée par la Fédération des CUMA et la Chambre d’Agriculture de l’Orne

Suite à un diagnostic énergétique, cette commune du canton de Domfront a installé une chaudière de 70 kW pour alimenter les bâtiments de l’école publique et de la cantine afin de réduire les dépenses de chauffage. La chaudière de 70 kW installée en 2010 à Céaucé pour chauffer les écoles a été inaugurée le 13 novembre 2010. Le sous-sol du bâtiment de l’école a été aménagé pour installer la chaudière et un silo enterré attenant. L’approvisionnement en plaquettes bocagères est réalisé avec des bennes agricoles.

L’avis de la commune : « Lorsque nous nous sommes trouvés confrontés au renouvellement du système de chauffage de l’école, nous avons aussitôt pensé au bois-énergie. Nous portons un intérêt important à ce type de chauffage : intéressant tant sur le plan économique qu’environnemental. Il nous permet aujourd’hui de valoriser une ressource locale en bois par l’entretien des haies présentes sur notre territoire, et ainsi de préserver durablement un maillage bocager auquel nous tenons beaucoup ».

La chaudière Hargassner à plaquettes de Céaucé

La chaufferie et les chiffres

  • La chaudière : 70 kW Hargassner
  • Tuyaux isolés enterrés : 35 mètres (réseau)
  • Arrêt en été
  • Taux de couverture bois à 95 % : appoint et chaudière de secours au fioul (chaudière préexistante conservée)
  • Chauffage de 750 m² (volume de 2 000 m3) : l’école maternelle et l’école primaire soit 5 classes et 130 élèves + la cantine scolaire.
  • Avant, coexistaient 3 modes de chauffage : chauffage fioul pour les salles de classe + électrique et ancien poêle à fioul dans la cantine + gaz dans la salle de motricité.
  • Silo enterré de 5 x 5 mètres sur 2.5 mètres de haut soit une capacité utile de 35 m3 ; livraison avec des bennes agricoles.
  • Entretien : peu de temps passé ; réalisé par l’employé communal.
  • Montant d’investissement réalisé en 2010 : 58 885 € HT subventionné à 57 %
  • Coût de fonctionnement annuel : amortissement (subventions déduites) + cout du combustible bois-déchiqueté de 55 € par MWh , ce qui est inférieur au prix du fioul seul (72  € par MWh en 2010).

    Plaquette bocagère, FD Cuma 61

Le combustible bois-déchiqueté

  • Type : plaquette bocagère sèche et calibrée – exigence de qualité.
  • Consommation : environ 170 m3 / an soit 43 tonnes correspondant à la valorisation de 800 mètres de haies par an.
  • Origine : entretien des haies bocagères dans un rayon inférieur à 10 km ; approvisionnement par la Société Coopérative d’Intérêt Collectif Bois Bocage Énergie.
  • Avantages : local – renouvelable – maintien des haies
  • L’utilisation du bois issu de l’entretien des haies permet de redonner un intérêt aux haies et de préserver ainsi la biodiversité sur le territoire car les haies et talus abritent une faune et une flore variées.
  • Le bilan carbone est neutre : en brûlant, le bois rejette autant de carbone qu’il en a utilisé pour pousser.

Le bilan financier

  • Investissements HT (2009) : 58 885 € par la collectivité
  • Chaudière + pose = 25 626 €
  • Installation hydraulique, électrique, fumisterie : 16 123 € HT
  • Génie civil et aménagement chaufferie et silo : 14 136 € HT
  • Honoraires : 3 000 € HT

    Le silo à bois déchiqueté de Céaucé

  • Financement : 57 % de subventions soit 33 773 € au total (5 723 € Conseil Général + 8 618 € Région et Ademe par le Défi’NeRgie + 19 432 € du Pôle d’Excellence Rurale du Bocage via fonds FNADT) + 43 % d’autofinancement.
  • Investissement complémentaire de 15 000 € HT en 2009 pour l’équipement en radiateurs dans les bâtiments soit au total : 73 885 € HT d’investissements pour cette réalisation
  • Coût du combustible livré : 100 € / T sèche HT à 25 % d’humidité soit environ 25 € / m3 HT sec; soit 28 € / MWh (ce qui correspondrait à du fioul à 0.28 € le litre). Le prix du combustible bois déchiqueté est 2.5 fois moins élevé que le prix du fioul.

Les partenaires de l’opération

  • Maître d’ouvrage : Mairie de Céaucé (61330)
  • Installateur : Sarl Michel Troussier (61350 Saint Fraimbault)
  • Chaudière : Hargassner France – Michel ENOND – 06 31 184 310 – michel.enond@hargassner-france.com – >> En savoir plus sur les chaudières Hargassner France
  • Fournisseur de bois-déchiqueté : SCIC Bois Bocage Énergie – Antenne Bocage Sud : S. Poussier  02.33.38.34.61
  • Étude projet et AMO : SCIC Bois Bocage Énergie  02.33.65.15.56
  • Pour plus d’informations : FDCUMA au 02.33.80.82.95 ou Chambre d’Agriculture au 02.33.31.49.43

>> Cliquer ici pour télécharger la fiche sur cette réalisation

>> Découvrir les autres reportages chez des clients Hargassner, avec un classement par région.