Un atelier veaux et deux maisons chauffés avec de la plaquette de bois bocager

Infos clés fiche de cas – Maitrise d’ouvrage agricole – Chaleur pour un atelier veaux gras et de deux habitations – Combustible : 30 tonnes de plaquettes bocagères par an – Chaudière Hargassner de 55 kW – 27 k€ d’investissement – Mise en service en 2005 – Fiche réalisée par la Fédération des CUMA et la Chambre d’Agriculture de l’Orne

La chaudière Hargassner de 55 kW

Éric et Vincent MOREL à la tête d’une exploitation de 85 ha à St Laurent-de-Cuves dans le département de la Manche, ont choisi la solution bois déchiqueté pour chauffer leur logement et l’eau chaude nécessaire à la salle de traite et à l’alimentation de l’atelier veaux de boucherie. Ils s’auto-alimentent en combustible à partir des haies de leur exploitation.

La démarche des associés du GAEC de Forien

Avant 2005, année de l’installation, trois combustibles de chauffage co-existaient : bois bûche et fioul pour les logements ; gaz pour les ateliers lait et veaux gras.

« Notre chaudière fioul est tombé en panne , nous avons suivi les conseils d’un voisin qui possédait une chaudière bois déchiqueté : cela nous permet d’utiliser la ressource en bois disponible sur l’exploitation en diminuant les charges de travail liées au bois bûche. Après 7 ans de fonctionnement, nous sommes pleinement satisfait de notre choix ».

Linéaire de haie de l’exploitation

La chaufferie

  • Puissance : 55 kW
  • Marque : Hargassner
  • Tuyaux isolés enterrés 100 ml (réseau)
  • Mise en service en 2005, fonctionne toute l’année
  • Taux de couverture bois à 100% : Chauffage de deux maisons 150 et 75 m², de l’eau chaude salle de traite et de 180 000 litres de lait chauffés pour l’alimentation des veaux gras (75/an).
  • Le silo se situe à côté de la chaudière, sa capacité importante (120 m3) lui confère une autonomie d’un an. Le remplissage se fait au godet.
  • Entretien courant réalisé par les associés du Gaec.
  • Investissement : 27 239 € dont 19 000 € de chaudière posée, 4 114 € de génie civil chaufferie et silo, et 4 125 € d’équipements réseau de chaleur posées, la tranchée ayant été faite par le Gaec. Taux de subventions : 33%.

Le combustible bois-déchiqueté et bilan financier

  • Type : plaquettes bocagères, granulométrie moyenne de 50 x 30 x 10 mm.
  • Consommation annuelle : 120 m3, soit 30 tonnes.
  • Origine : 350 m de haies entretenues par an permettent l’autonomie en combustible. L’utilisation du bois issu de haies permet de leur redonner un intérêt et de préserver ainsi la biodiversité sur le territoire car les haies et talus abritent une flore et faune variées.
  • Le bilan carbone est neutre. En brûlant, le bois rejette autant de carbone qu’il en a utilisé pour pousser.
  • Coût du combustible : le combustible est produit sur l’exploitation grâce à l’utilisation de la déchiqueteuse manuelle de l’exploitation : 15 h/an à 20 €/h = 300 € HT. Soit un MAP à 2,50€ ou 10 €/T sèche. Ce qui correspondrait à du fioul à 0,028 €/L.

Déchiquetage sur l'exploitation par la Cuma Ecovaloris, avec sa déchiqueteuse Biber 70

Les partenaires de l’opération

  • Maître d’ouvrage : GAEC De Forien
  • Installateur : N. Gandon, Brecey
  • Distributeur chaudière : Energie 79
  • Déchiquetage : Cuma Ecovaloris (Manche)
  • Chaudière : Hargassner-France Nord-Ouest, Michel Enond – Port. 0631 184 310 – michel.enond@hargassner-france.com – >> En savoir plus sur Hargassner
  • Fédération des Cuma Basse-Normandie Comité Manche : 02.33.80.82.95 – fd.50@cuma.fr

>> Télécharger la fiche en pdf (1,4 Mo)

>> Découvrir les autres reportages chez des clients Hargassner, avec un classement par région.

Informations de contact de Hargassner

Hargassner est cité aussi dans ces articles :
  • Le bois-énergie, une alternative énergétique plus que pertinente pour les communes rurales
  • La chocolaterie bio Ethiquable de Fleurance, une usine bas carbone chauffée au bois
  • Le choix très éclairé de la commune de Lherm de se chauffer au bois déchiqueté
  • Einna Biocombustibles, un producteur de granulés de bois particulièrement vertueux
  • Les chaufferies à bois de Vialas, outils de valorisation et de protection de la forêt
  • Les Résidences Saint-Nicolas de Lozère bientôt toutes chauffées au granulé de bois
  • Le bois-énergie, choix gagnant pour la fromagerie du Pont des Loups en Avesnois
  • Trois chaudières à granulés Hargassner pour chauffer l’Institut Saint-Simon à Toulouse
  • Reportages et témoignages chez des utilisateurs de chaudières à bois Hargassner
  • Une chaufferie bois à Arzacq pour dynamiser la sylviculture de forêts privées béarnaises
  • Tous les articles mentionnant Hargassner