LRCB, unités de carbonisation made in France

Unité de carbonisation de 12 fours CML implantée en 2010 en Chine

Au début des années 1990, les contraintes environnementales ont poussé les producteurs de charbon de bois à rechercher des modes de production plus respectueux de l’environnement. Christian Bedrossian, dirigeant d’une chaudronnerie, et Louis Rousseau, expert en génie thermique, ont été à l’origine du concept de carbonisation propre CML. C’est ainsi que la première unité a été implantée dans l’Ain en 1993. La dernière en date a été installée en Chine en 2010 (Notre photo).

Le développement de cette technologie a été effectué en collaboration avec un producteur de charbon de bois et le CIRAD (Centre de Coopération Internationale de Recherche Agronomique pour le Développement). Au début des années 1990, on trouve essentiellement deux types de procédés :

  • Le procédé par contact de gaz chauds
    Ce sont des équipements de production industriels automatisés, nécessitant des investissements lourds; ils sont adaptés pour des productions importantes, de 10 000 tonnes par an et plus.
  • Le procédé par combustion partielle
    Ce sont pour la plupart des équipements artisanaux archaïques générant du fait des conditions de travail difficiles, une mauvaise maîtrise de la carbonisation et par conséquent de mauvais rendements. Ils génèrent une importante pollution de l’air.

Cependant, plus de 95% de la production mondiale de charbon de bois est produite par l’utilisation du procédé de carbonisation par combustion partielle. Par conséquent, le développement d’un équipement plus efficace, avec un faible impact sur l’environnement et un taux d’investissement raisonnable est devenu un enjeu important.

L’unité de carbonisation CML est un ensemble homogène comprenant 12 fours de production couplés à un système de dépollution par incinération.

Le charbon de bois est fabriqué dans des fours cylindriques équipés d’un couvercle en partie supérieure et d’une trappe de vidange en fond de four. Le réglage de l’admission d’air se fait par clapets manuels situés sur le fond et la périphérie inférieure du four. Un système informatique développé par le CIRAD, permet d’une part le suivi en continu de la carbonisation, et d’autre part la gestion de la production.

Le remplissage s’effectue par le haut du four à l’aide d’un chariot élévateur équipé d’un godet. La vidange se fait à froid par la trappe inférieure. Le système de dépollution comprend un incinérateur et des carneaux. Les fumées, captées en partie supérieure du corps des fours, sont amenées au foyer de l’incinérateur par l’intermédiaire de gaines métalliques (une par four) puis des carneaux. Cette contrainte environnementale peut  se transformer en opportunité puisque l’on peut utiliser la chaleur ainsi produite, soit directement pour du séchage, soit en la transformant pour produire de l’électricité.

Sous chaque four, une goulotte de défournement permet d’acheminer le charbon de bois directement dans des étouffoirs. Les étouffoirs se déplacent au fond d’une fosse située entre les 2 lignes de fours grâce à un chariot sur rail. Ils sont sortis de la fosse à l’aide d’un lève container implanté en extrémité de fosse. L’installation est prévue avec un ensemble de charpentes et passerelles permettant l’accès à tous les niveaux de l’installation.

La technologie CML permet de carboniser tous les bois, feuillus comme résineux. Les performances en carbonisation (rendement et productivité) sont directement liées à la qualité et aux caractéristiques de la matière première (dimensions, taux d’humidité, propreté, …). Avec du bois dont le taux d’humidité n’excède pas 20%, le cycle de production complet, chargement, carbonisation, refroidissement, déchargement est de 24 heures par four.

A titre indicatif, avec du chêne ou du hêtre dont le taux d’humidité est compris entre 20 et 25%, la production journalière pour 12 fours est de 8 tonnes de charbon de bois commercialisable. En fonction de l’organisation mise en place, avec une unité de carbonisation CML, il est possible de produire plus de 2500 tonnes de charbon de bois par an à partir de 15 000 tonnes  de bois.

>> Pour en savoir plus

Informations de contact de Etia

logo Etia
logo Cogebio
ETIA S.A.S
Carrefour Jean Monnet – BP 20101
60201Compiègne cedex
Cogebio : DF Centre d'affaires
24, rue de la Mouche
F-69540 Irigny
Etia : +33 3 44 86 44 20
Cogebio :+33 478 73 27 24
@ www.cogebio.com info@cogebio.com
Etia est cité aussi dans ces articles :
  • À Strasbourg, Soprema alimente sa chaudière à gaz avec du bois de recyclage
  • Suez investit dans Etia et Cogebio, spécialistes de la conversion de la biomasse
  • Une chaudière alimentée en gaz de bois renouvelable chez Soprema à Strasbourg
  • Demeter-Emertec devient n°1 du capital-investissement de la transition énergétique en Europe
  • Donnez votre avis sur le procédé de gazéification du bois Cogébio
  • L’histoire de Cogébio, solutions de valorisation du bois par gazéification
  • Guyenne Papier passe au gaz de bois avec Cogebio pour son processus vapeur
  • Brûler des gaz de bois dans une chaudière à gaz ou fioul classique
  • Cogébio lève 1 million euros pour développer sa technologie de gazéification de la biomasse
  • Gasclean, le brûleur hybride à gaz de bois
  • Tous les articles mentionnant Etia