Noremat, équipementier de la récolte de biomasse en France, fête ses 40 ans

Article paru dans le Bioénergie International n°75 d’octobre 2021

La succursale Noremat de Toulouse, photo Noremat

Fondée le 11 mai 1981 près de Nancy, Noremat emploie aujourd’hui 300 collaborateurs et réalise un chiffre d’affaires de 67 M€. Cette croissance s’appuie sur le choix de produits de qualité bien sûr mais aussi fortement sur les services de l’entreprise : un stock de 7000 références de pièces détachées correspondant à deux mois et demi de consommation en haute saison, des livraisons sous 24 heures, 35 conseillers sur les ventes, et un service après-vente de plus de 50 techniciens répartis sur tout le territoire français. Ces techniciens, formés en usine, assurent les mises en service, dispensent les formations aux chauffeurs et mécaniciens, et assistent les clients sur site ou par téléphone.

Quarante années d’évolution et toujours le même esprit

Jacques et Christophe Bachmann, photo Noremat

Si l’on interroge le fondateur Jacques Bachmann, et son fils Christophe, dirigeant de l’entreprise depuis 2011, sur la croissance ininterrompue de Noremat, tous deux s’accordent pour dire que « le développement de l’entreprise repose sur trois ingrédients : la confiance des clients, l’implication des équipes et les investissements. Si la confiance des clients est indispensable, l’une de nos plus grandes satisfactions est peut-être d’avoir réussi à maintenir un bon climat interne, même à 300 personnes. La croissance passe aussi par des investissements permanents en formation interne, en R&D, en infrastructures, et en moyens accordés aux équipes pour travailler dans de bonnes conditions ».

Et Christophe d’ajouter : « En quatre décennies, les technologies et les pratiques ont beaucoup changé, mais le cœur de notre activité, qui est de faciliter la tâche de nos clients et de leur permettre de vivre correctement de leur métier, est resté exactement le même, une promesse inscrite dans le nom même de NOREMAT : NOuvelle REntabilité du MATériel ».

« Au fil des années, les sujets de recherche et d’innovation ont également beaucoup évolué. Au départ, il s’agissait par exemple pour nos épareuses de créer des pièces de rechange plus efficaces, qui durent plus longtemps et qui sont plus faciles à changer. Puis sont apparues les questions d’ergonomie et de confort de conduite, des facteurs importants pour limiter la casse et conserver une bonne productivité. Le bien-être au travail contribue aussi à attirer des jeunes vers nos métiers. C’est en partant de ces constats que sont nées nombre d’évolutions », explique Christophe.

Broyage rapide de déchets verts pour la méthanisation, photo Noremat

« Avec la création du département Recyclage et Valorisation en 2005, Noremat a mis un premier pied dans l’économie circulaire et la production d’énergie. L’aventure a débuté dans le traitement du bois et des déchets verts. Avec nos partenaires Jenz et Haas, nous faisons évoluer les matériels en performance, en ergonomie et en maintenabilité », poursuit Jacques.

« Aujourd’hui, les réflexions de Noremat s’étendent bien au-delà du périmètre des machines. S’ils veulent se maintenir, nos métiers doivent veiller à leur empreinte carbone, contribuer à la production d’énergie, participer au maintien et à la restauration de la biodiversité, générer des emplois durables, collaborer au rayonnement des territoires… autant de sujets passionnants qui attirent les jeunes talents », conclut Christophe.

Un positionnement unique sur le marché du bois-énergie

Depuis plus de 15 ans, Noremat distribue les solutions de broyage rapide et de déchiquetage de Jenz en France, alors que le constructeur fête ses 100 ans en 2021 ! La force de Noremat sur ce marché, outre la qualité des matériels, c’est sa présence technique sur l’ensemble du territoire, avec ses neuf agences régionales en propre, ce qui fait de Noremat le seul fournisseur de déchiqueteuses et broyeurs à être régionalement présent sur l’ensemble du territoire français !

Camion-déchiqueteuse Noremat, photo CA &E

Concernant la production de plaquettes forestières, qui s’est très fortement professionnalisée en France, et qui s’est de plus en plus orientée vers des machines de fortes capacités, Noremat défend le modèle de ses Chipper Trucks, ses déchiqueteuses sur camion, qui dans les configurations à haut débit comme le Valormax DMC 922, contrairement aux automoteurs, proposent une double motorisation pour deux fonctions bien distinctes : se déplacer loin et vite avec tout le confort et la sécurité d’un camion classique, et travailler fort et bien avec le moteur autonome de la déchiqueteuse.

Broyage lent de déchets de bois avec un TYRON, photo Noremat

Rappelons que sur le marché du bois-énergie (mais aussi du recyclage de tout autre déchet), Noremat commercialise aussi depuis 2018 les broyeurs lents bi-rotors Haas, pour la réduction de volume des déchets de bois, des déchets verts mais aussi pour le broyage des souches, DIB, etc.

La méthanisation, un marché qui bâtit ses modèles

Noremat dispose depuis longtemps de la gamme des broyeurs rapides Jenz adaptés à la préparation de certains intrants comme les déchets verts ou les fumiers pailleux, et équipe unités de méthanisation et entrepreneurs sur ce marché.

La consommation d’un litre de gazole pour collecter et transporter de l’herbe génère l’équivalent énergétique de cinq litres de gazole en méthanisation, photo Noremat

L’activité de collecte d’herbe de bas-côtés routiers et de plantes invasives suscite aussi une demande qui croît pour complémenter la ration des digesteurs. Pour y répondre, Noremat dispose de son automoteur de collecte VSV, avec épareuse et aspirateur. Et pour solutionner la question de l’indispensable ramassage des déchets routiers avant la collecte de l’herbe, Noremat a lancé en juin 2021, un automoteur-aspirateur compact avec caisson de collecte monté sur le porteur VSV.

Collecte d’herbe de bord de route pour la méthanisation, photo Noremat

Également sur cette question de la collecte routière, Noremat a travaillé sur l’organisation des chantiers en créant une nouvelle entité, AccoPilot, située à Arnas près de Lyon, pour planifier, accompagner, guider et sécuriser les opérateurs de chantiers mobiles et notamment routiers. Cette solution est composée d’une application embarquée, d’une plate-forme web et d’un module connecté pour les machines.

Quelques dates-clés de l’évolution de Noremat
2007 Jenz sort sa première déchiqueteuse sur camion
2008 Lancement du Twin-Gear sur les broyeurs rapides : deux vitesses de rotor pour produire du compost ou de la plaquette avec le même broyeur.
2011 Introduction de la turbine hydraulique sur les déchiqueteuses, dont l’entraînement est indépendant de celui du rotor.
2013 Construction du bâtiment logistique à Ludres.
2015 Nouvelles agences régionales à Toulouse et Clermont-Ferrand.
2016 Premier broyeur rapide avec ouverture intégrale du tapis pour accéder au rotor.
2018 Introduction du rotor D1 sur les Valormax, taillé pour la production de plaquettes de grand calibre avec un très faible niveau de fine.
2018 Démarrage du partenariat avec Haas.
2019 Première référence de broyeur lent stationnaire.
2020 Création de Maneko, filiale remanufacturing du groupe Noremat-Actibac.
2021 Déménagement de l’agence de Cholet dans un bâtiment plus spacieux.

Contact : contact@noremat.fr – 03 83 25 69 60 – www.noremat.fr

Frédéric Douard, en reportage à Ludres

Informations de contact de Noremat

logo Noremat
Dynapôle Ludres-Fléville
166 rue Ampère - BP 60093
F-54714 Ludres Cedex
+33 383 25 69 60
@ www.noremat.fr g.laurent@noremat.fr
Noremat est cité aussi dans ces articles :
  • La nouvelle déchiqueteuse Noremat D841 chez Nicolas Bonnaventure en Haute-Saône
  • Le Valormax DMC 922, broyeur de bois Noremat sur camion de 1300 chevaux !
  • Christophe Mazoyer présente le DMC 922, la déchiqueteuse Noremat la plus puissante
  • Un cinquième camion-déchiqueteuse de bois-énergie Noremat pour les Ets Chayriguès
  • Le nouveau broyeur rapide Valormax BA916 pour le bois-énergie et la méthanisation
  • La nouvelle déchiqueteuse de la CUMA Défis 85 pour valoriser le bocage
  • Reportage sur la nouvelle déchiqueteuse Valormax D841 à Ancier en Haute-Saône
  • Valoriser efficacement les têtes de chênes en bois déchiqueté pour l’énergie
  • Caractéristiques des herbes de bord de route pour la méthanisation
  • Chantier de déchiquetage de bois Sabelor avec Valormax DM80-120 et Xerion 3800
  • Tous les articles mentionnant Noremat