Engie va construire plus d’unités de méthanisation en partenariat avec Mirova

La Centrale biogaz des hautes falaises de Fécamp mise en service en 2019 par Engie Bioz, photo Frédéric Douard

ENGIE et MIROVA (un affilié de Natixis Investment Managers dédiée à l’investissement responsable) sont fiers d’annoncer leur partenariat stratégique dans le secteur du biogaz avec l’entrée du fonds MIROVA-EUROFIDEME à hauteur de 50 % dans le capital de DANA GAZ, qui détient neuf unités de méthanisation en exploitation : sept centrales de production de biométhane pour une capacité installée de 15,5 MW et deux centrales de cogénération d’une capacité installée de 2 MW, développées et construites par ENGIE. Cette transaction inaugure un partenariat de long terme, avec l’ambition d’accroître le portefeuille d’actifs de DANA GAZ.

Dans un contexte exceptionnel de crise sanitaire qui nécessite de réinterroger les circuits d’approvisionnement, ENGIE et MIROVA confirment leur engagement en faveur de la filière biométhane. Celle-ci contribuera à la relance d’une économie circulaire par la valorisation des déchets, par la création d’emploi et le soutien de l’agriculture, un secteur clé pour la sécurité d’approvisionnement alimentaire et énergétique.

MIROVA investit par l’intermédiaire de Mirova-Eurofideme, son fonds de 860 M€ dédié à la transition énergétique en Europe, et étend ainsi sa stratégie d’investissement dans les énergies renouvelables en prenant une position significative dans le biogaz en France.

ENGIE intervient ici au travers de sa filiale ENGIE BioZ, résultat de la fusion au 1er janvier 2020 de VOL-V Biomasse et d’ENGIE Biogaz. ENGIE BioZ initie, développe, finance, construit et exploite des unités d’injection de biométhane dans le réseau de gaz français.

« Ce partenariat, important dans la filière biogaz, place cette énergie au coeur de la transition énergétique. Il contribue à l’accélération du développement de la filière biogaz sur le territoire et accompagne l’ambition du Groupe ENGIE de produire 5 TWh de biométhane à l’horizon 2030 » a souligné Rosaline Corinthien, Directrice Générale d’ENGIE France Renouvelables.

Frédéric Douard

Lire également sur les unités de méthanisation d’Engie BioZ :