Noremat récompensé pour son fauchage de bord de route à vocation énergétique

Collecte d’herbe de bord de route par un VSV Noremat

Christophe Bachmann, directeur général de Noremat, reçoit le prix RSE Grand Est

Noremat s’est vue remettre le trophée RSE Grand Est pour son projet « Fauchage différencié : produire de l’énergie avec l’herbe de nos routes ». Christophe Bachmann, Directeur général, était au rendez-vous le 14 novembre 2019 afin de recevoir cette récompense qui valorise les entreprises pour leurs bonnes pratiques et leurs initiatives en matière de RSE.

Le projet : développer la valorisation de l’herbe des bords de routes

C’est avec un projet de « partenariat territorial » que Noremat a concouru. Depuis dix ans, l’entreprise promeut le fauchage avec exportation et la valorisation de l’herbe des bords de route et accompagne ses clients dans leurs démarches.

VSV avec remorque suiveuse Jumbo en travail sur un accotement, photo Noremat

Pour les acteurs du métier, le fauchage des accotements est effectivement une contrainte légale et répond à un enjeu premier de sécurité routière. Le fauchage différencié, la gestion des plantes invasives et l’exportation de la biomasse vers des centres de valorisation énergétique (compostage, méthanisation) transforment des contraintes environnementales et économiques en opportunités.

Afin de pouvoir vulgariser les bonnes pratiques à grande échelle, Noremat mène aux côtés de ses clients des expérimentations de fauchage avec exportation (échelle réelle, analyses coûts-bénéfices) et teste des méthodes de lutte contre les invasives. Des matériels et des solutions techniques de fauchage avec exportation sont spécifiquement développés, ainsi qu’une application embarquée pour une gestion innovante des chantiers (Accopilot).

Une démarche globale

La mission des accoroutistes dépasse largement aujourd’hui le seul domaine de la sécurité routière pour s’étendre aux domaines de la biodiversité, de la transition énergétique et même de la santé, si l’on en juge par l’impact de certaines plantes invasives comme l’Ambroisie.

Fauche et récolte d’herbe en bord de route, photo Noremat

Les débats sur l’utilisation de terres alimentaires à des fins énergétiques ont lancé la prospection pour de nouvelles ressources vertes, l’inquiétude concernant la perte nette de biodiversité a fait émerger des plans d’actions (Plan national d’action pollinisateurs, Stratégie nationale relative aux espèces exotiques envahissantes) et le besoin de réduire les coûts d’entretien des routes a conduit à des changements de pratiques.

Les bénéfices de la collecte et de la valorisation de la biomasse sont donc multiples, ce qui concourt à la formation de « Smart Territoires » :

  • Impact social et sociétal : le fauchage différencié accompagne un changement d’image sur le métier d’accoroutiste, qui devient ainsi un véritable acteur de l’économie circulaire de son territoire. La création de partenariats entre des acteurs d’horizons très divers (universités, associations, collectivités, entreprises) est aussi une externalité positive du projet.
  • Impact économique : l’exportation de la biomasse réduit les opérations lourdes d’entretien des accotements : curage des fossés et débouchage des buses moins fréquents, chaussées mieux préservées (réduction des inondations). Les accotements à énergie positive créent de la valeur ajoutée par la production d’énergie locale, développant ainsi toute une filière.
  • Impact environnemental : le fauchage avec exportation régénère les corridors écologiques sur le bord de nos routes : en exportant la biomasse, la biodiversité naturelle est favorisée par appauvrissement du sol en azote et profite aux pollinisateurs, à la microfaune. Cela limite également la prolifération de plantes invasives comme les Renouées asiatiques, le séneçon du Cap et les Ambroisies.

La valorisation de la biomasse en compostage ou méthanisation réduit le recours aux engrais chimiques par production d’amendement organique pour l’agriculture et produit de l’énergie d’origine renouvelable.

Déchargement d’herbe fauchage chez un agriculteur-méthaniseur, photo Noremat

Des solutions concrètes

Le projet s’est concrétisé avec la commercialisation d’un matériel dédié au fauchage avec exportation : le VSV Collecte, pour répondre aux contraintes croissantes du fauchage et aux enjeux environnementaux. Le matériel de démonstration et d’expérimentation est mis à disposition des clients souhaitant intégrer ces pratiques dans leurs futurs plans de fauchage.

L’émergence du besoin de fauchage différencié a ensuite conduit au développement d’une application métier (Accopilot) pour le suivi et la gestion des chantiers.

Les prochaines étapes consistent à développer la filière, cartographier la gestion des routes et adapter les plans de fauchage à chaque territoire.

Enjeux et bénéfices de l’entretien des accotements routiers

Le fauchage différencié, avec exportation de la biomasse vers des centres de valorisation énergétique (compostage, méthanisation) répond aux préoccupations environnementales et économiques, prenant en compte toutes les externalités du fauchage. En développant cette filière, Noremat souhaite ainsi accompagner les acteurs des territoires vers l’économie circulaire.

Enjeux et bénéfices de l’entretien des accotements routiers. Noremat. Cliquer sur l’image pour l’agrandir.

L’EXEMPLE DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL 88

Herbe collectée par un VSV en bord de route, photo Noremat

Le CD 88 a lancé son expérimentation au printemps 2018 : l’objectif était de collecter l’herbe des routes départementales et de la valoriser ensuite dans des unités de méthanisation. Ce projet a fédéré la collectivité et les élus du département, une association de prévention spécialisée (Jeunesse & Cultures) pour le ramassage manuel des déchets en amont de la collecte, le syndicat de traitement des déchets du département (Evodia) pour le recyclage de ces déchets, le laboratoire d’analyses pour les teneurs en polluants de l’herbe (SADEF), Noremat pour son matériel et son expertise technique et les agriculteurs-méthaniseurs qui ont valorisé l’herbe collectée. De plus, ce projet a servi d’exemple au Conseil Départemental de Saône-et-Loire qui a souhaité réaliser la même expérimentation après en avoir eu connaissance par les communications dans la presse. Dès 2020, le conseil départemental 88 collectera l’herbe sur 600 km d’accotements.

L’EXEMPLE DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE MAYENNE

Déchargement d’herbe de bords de route, photo Noremat

Le Conseil Départemental de Mayenne pratique depuis plusieurs année le fauchage avec exportation sur 960 km d’accotements, en y intégrant une analyse coûts-bénéfices : le surcoût du fauchage avec exportation représente 13 908 €/an mais les économies réalisées en entretien courant sont de 66 768 €/an : il est donc possible d’économiser 52 860 €/an sur ces opérations, soit une réduction de 18% sur le coût d’entretien au kilomètre.

Le Conseil Départemental a depuis ajouté 1000 km d’accotements au linéaire à faucher, preuve que la démarche est rentable. Aux économies réalisées sur les opérations d’entretien des accotements s’ajoutent les bénéfices de la dynamisation d’un territoire par le développement d’une nouvelle filière : la valorisation de l’herbe en méthanisation ouvre la voie à la création de nouvelles unités, et donc de nouveaux emplois dans le monde agricole.

NOREMAT

Noremat est une entreprise française à capitaux familiaux. L’ETI est premier constructeur français pour la fourniture de solutions professionnelles dans le domaine de l’entretien des accotements routiers et des paysages (matériels de fauchage et d’élagage), et la valorisation de la biomasse (matériels pour le traitement des déchets verts).
Les matériels sont destinés à un usage professionnel par les collectivités (Conseils Départementaux, DIR, communautés de communes, ONF, VNF…) ou leurs prestataires privés.

Frédéric Douard

Informations de contact de Noremat

logo Noremat
Dynapôle Ludres-Fléville
166 rue Ampère - BP 60093
F-54714 Ludres Cedex
+33 383 25 69 60
@ www.noremat.fr g.laurent@noremat.fr
Noremat est cité aussi dans ces articles :
  • Caractéristiques des herbes de bord de route pour la méthanisation
  • Chantier de déchiquetage de bois Sabelor avec Valormax DM80-120 et Xerion 3800
  • Le méthaniseur de la ferme bio de Pigerolles dynamise l’emploi montagnard
  • L’avis des Ets Chayriguès sur le camion de déchiquetage de bois Cobra Noremat
  • La déchiqueteuse de bois Valormax D56-120 de l’entreprise normande AGB
  • Tyron, le broyeur lent birotor polyvalent de Noremat
  • L’élagage au lamier, solution propre qui permet la valorisation en bois-énergie
  • Quatre déchiqueteuses de bois-énergie Noremat chez Fréon élagage
  • 5 avril 2019, valoriser les cendres de bois et les déchets verts – Démonstrations
  • Ets Fichaux, entreprise de travaux forestiers portée par le bois-énergie
  • Tous les articles mentionnant Noremat