Récolter la menue paille pour produire de l’énergie

La menue paille provient des cultures moissonnées comme le blé, l’orge, l’avoine, le colza,… Elle est produite lors de la moisson et est composée de glumes, glumelles, brindilles de paille, petits grains de la culture et graines d’adventices. Lors de la récolte, en l’absence de récupérateur, la menue paille est éparpillée dans le champ .

Pour une valorisation, la menue paille est récupérée en sortie de la moissonneuse batteuse dans une auge. La matière est répartie entre deux vis verticales qui transfèrent celle-ci dans une trémie spéciale montée à l’arrière de la machine. La matière ainsi récupérée est vidée en bout de champ par basculement de cette trémie.
[vimeo https://vimeo.com/1490316 w=540]

Composition de la menue paille

Environ 12 % de grosse paille (hachée), 14 % de petites pailles, 1 % de graines (dont les grains cassés, maigres) issus de la récolte et les graines d’adventices et le reste (entre 60 et 70 %) en glumes, en glumelles (blé) ou barbes (orge).

Grâce à la technologie développée par les Ets THIERART, ce sont 1 à 2 tonnes de menues pailles par hectare qui peuvent être collectées à un taux d’humidité compris entre 8 et 15 %.

La récolte va se faire avec des outils classiques

Pressage en balles carrées
[vimeo https://vimeo.com/27809244 w=540]

Pressage en balles rondes
[vimeo https://vimeo.com/1730950 w=540]

L’autochargement en vrac
[vimeo https://vimeo.com/7824177 w=540]

Valorisations

Combustion
La menue paille ainsi récupérée, à moins de 15% d’humidité constitue un biocombustible riche en énergie (4200 kWh/tonne) qui va pourvoir être utiliser à plusieurs échelles dans des chaudières à grilles mobiles (pour cause de taux de cendre élevé) :

  • sous forme de briquettes dans des installations automatiques domestiques ou professionnelles à partir de 25 kW
  • sous forme de granulés dans des installations automatiques domestiques ou professionnelles à partir de 25 kW
  • en vrac ans des chaudières industrielles de chauffage, séchage ou cogénération

Méthanisation
La menue paille constitue une matière première complémentaire et riche pour doper le pouvoir méthanogène des matières premières lors de la production de biogaz, notamment lorsque celles-ci sont très liquides et pauvres en matière sèche.

Autre avantage de la récupération : réduction forte des repousses de plantes non désirées

Au niveau des grains issus de la récolte (grains perdus lors de la moisson), on observe moins de repousses issues de la récolte précédente sur blé, colza, orge et escourgeon : 80 à 90% des grains traditionnellement éparpillés sont collectés dans le récupérateur.Au niveau des graines adventices (autres que celles cultivées) :

  • des effets positifs ont été constatés sur Ray-grass, Vulpin et Coquelicot. Les graines récupérées grâce au récupérateur de menues pailles ne vont pas venir augmenter le stock de graines déjà en place dans les sols.
  • les graines d’adventices tombées au sol avant la récolte ne peuvent pas être récupérées à la moisson.
  • le récupérateur semble plus efficace pour collecter les graines de graminées que celles de dicotylédones à port étalé : la hauteur de la barre de coupe en est l’explication.
  • les conditions de récolte (heure, climat, conduite…) influent sur le rendement en menues pailles et donc sur le nombre de graines récupérées.

Il est cependant difficile d’observer un impact sur les repousses d’adventices du fait de l’interaction avec les stocks de graines déjà en place.

Le récupérateur ne peut pas faire des miracles en une seule campagne dans un sol où sont déjà stockées des milliers de graines. Il va néanmoins éviter d’en réintroduire.Ainsi, en récupérant au cours de la rotation des graines d’adventices, on peut s’attendre à ce que le stock contenu dans le sol finisse par diminuer au fil du temps. Pour cela, il convient de maintenir un déchaumage (faux semis) systématique après récolte, permettant de faire lever les adventices en place (déchaumage peu profond, 3 cm maxi, le plus rapidement possible après récolte).

Pour en savoir plus : www.recuperateurdemenuepaille.com

2 réponses
  1. GL dit :

    La malterie Soufflet de Nogent sur Seine va être chauffer avec la poussière des céréales réceptionnée par ce groupe céréalier.

Informations de contact de Thiérart
logo Thierart
11 rue des remparts
F-08300 Le Châtelet-sur-Retourne
+33 324 38 92 40
@ www.thierart.fr thierart@thierart.fr
Thiérart est cité aussi dans ces articles :
  • Monter son projet de valorisation de la menue paille
  • Méthanisation en voie sèche et séchage de bûches au Gaec des Hautes Marettes
  • 11 juillet 2017, conférence et démonstrations sur la collecte de menue paille
  • Biogaz et bois, de l’énergie pour faire rebondir le GAEC des Friches
  • Tous les articles mentionnant Thiérart