Une chaudière bois Weiss-France de 10 MW à l’usine Michelin de Cholet

Dans le cadre de son Système de Management Environnemental, Michelin a signé fin 2009 avec Cofely, un contrat de fourniture et d’exploitation de l’ensemble des utilités de son usine de Cholet, dans le Maine-et-Loire, pour une durée de quinze ans.

Cet accord répond à plusieurs objectifs pour l’industriel : réduire son impact environnemental et sa facture énergétique, tout en bénéficiant en permanence, en qualité et en quantité, de tous les fluides nécessaires à sa chaîne de production : vapeur, air comprimé, eau glacée, électricité, eaux industrielles. Ce projet s’inscrit dans le cadre des engagements du groupe Michelin « Performance et Responsabilité » par lesquels tous les sites du groupe cherchent en permanence à diminuer leur consommation en énergie et à limiter l’impact environnemental.

A Cholet, site principalement dédié à la fabrication de pneus de véhicules utilitaires et de 4×4, Cofely s’est donc engagé à :

  • moderniser la « trigénération » existante (Gaz) – installation qui permet de produire simultanément de l’électricité, de la chaleur et de l’eau glacée ;
  • mettre en place une chaufferie biomasse de 10 MW ; cet équipement est l’un des premiers lauréats de l’appel à projets « Biomasse chaleur industrie agriculture » (BCIA) mis en service, avec celui installé sur le site Michelin de Saint-Doulchard (Cher). Cet appel à projets, lancé par l’ADEME en 2008 dans le cadre du Fonds chaleur, a pour objectif de développer les projets de production de chaleur à partir de biomasse dans l’industrie et l’agriculture, en substitution aux énergies fossiles;
  • rénover la centrale de production d’air comprimé ;
  • superviser l’ensemble des fluides du site.

La réponse aux besoins en vapeur repose sur la diversité des moyens de production d’énergie :

  • une chaufferie biomasse de 10 MW ;
  • une cogénération gaz de 10 MWé avec une chaudière de récupération de 24 MW équipée d’un brûleur à postcombustion/air frais utilisée en permanence l’été ;
  • une chaudière au gaz naturel de 24 MW pour le secours.

Avec l’ensemble de ces moyens de production, l’exploitant garantit 100 % de disponibilité de la vapeur à Michelin pour couvrir ses besoins en processus, chauffage et eau glacée.

Selon la période de l’année, les besoins du site et le prix des énergies primaires, l’exploitant pourra privilégier une source de production plutôt qu’une autre afin de produire la vapeur aux meilleures conditions pour l’industriel.

La chaufferie biomasse est entrée en service au mois de septembre 2010.

22 000 tonnes de bois seront nécessaires au bon fonctionnement de la chaufferie biomasse chaque année. Le recours à ce combustible permettra d’éviter l’émission d’environ 12 000 tonnes de CO2 par an. La chaufferie valorisera des produits forestiers qui n’entrent pas en concurrence avec les autres usages du bois :

  • plaquettes forestières (bois broyé en forêt)
  • connexes de scieries (chutes de bois, écorces…)
  • broyats de palettes (type classe A)

L’exploitant garantit l’approvisionnement en bois-énergie de qualité grâce à sa centrale d’achat intégrée, qui a notamment conclu un partenariat avec Bois Energie Maine Atlantique (BEMA) groupement d’entreprises régional. Pour limiter les transports routiers, l’ approvisionnement est sécurisé dans un rayon de 30 à 80 km maximum. Concernant les cendres issues de la combustion du bois, elles seront valorisées en compostage (mélange des cendres avec des déchets organiques).

Sur le site, une équipe de 13 personnes à plein temps permet d’assurer une continuité de service. Avec la dizaine d’emplois créés dans la filière bois locale et régionale, c’est au total près d’une trentaine d’emplois qui sont pérennisés dans la région. Le montant de l’investissement porté par Cofely s’élève à 14 millions d’euros.

Frédéric Douard

Informations de contact de Weiss

logo Weiss France
WEISS FRANCE ENERGIE
95 rue Derobert
F-73400 Ugine
+33 479 89 07 07
@ www.weiss-france.fr contact@weiss-france.fr
Weiss est cité aussi dans ces articles :
  • Weiss France Energie va fournir une chaudière de 14 MW pour la chaufferie bois de Compiègne
  • Le réseau de chaleur au bois de la ville de Manosque est en pleine extension
  • Dans le département du Gard, promouvoir le bois-énergie pour soutenir la filière forestière
  • Depuis 2012, la laiterie Triballat de Rians fonctionne au bois-énergie
  • Boulogne-sur-Mer en ordre de bataille pour le climat avec sa chaufferie biomasse
  • Weiss-France Energie & Verdo sur le marché des chaudières à CSR & OMR
  • Le bois remplace les énergies fossiles dans le réseau de chaleur des Mureaux
  • Grammont, la plus ancienne chaufferie bois de la métropole rouennaise
  • Bientôt une cinquième chaufferie bois à la Métropole Montpellier Méditerranée
  • Articles et reportages sur les chaudières à biomasse Weiss France Energie
  • Tous les articles mentionnant Weiss