BioGNVAL, produire du biométhane liquéfié à partir de boues de STEP

Station d'épuration du SIAAP à Valenton, photo Engie

Station d’épuration du SIAAP à Valenton, photo Engie

À Valenton dans le Val-de-Marne, sur le site de la station d’épuration du Syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne (SIAAP), le projet pilote BioGNVAL, réalisé en partenariat avec la société Cryo Pur, permet pour la première fois en France de produire du bioGNL et du CO2 liquéfié. Issue des boues de la station d’épuration, cette production d’origine renouvelable apporte une nouvelle flexibilité aux usages du biométhane : outre l’injection dans le réseau de gaz naturel, la mobilité verte et la combustion pour des sites éloignés du réseau sont des débouchés prometteurs.

ENGIE, à travers ses filiales à 100% GNVert et LNGeneration, participe à la création de cette filière de valorisation de biométhane doublement valorisable comme carburant et comme combustible industriel. Spécialiste de la distribution de carburants alternatifs, GNVert a notamment réalisé les essais d’alimentation de moteurs GNL en bioGNL. Les tests ont pu être conduits sur sa station GNL/GNLC (gaz naturel liquéfié comprimé) de Rungis (Val-de-Marne), la 1ère des trois stations gaz naturel liquéfié de GNVert réalisées dans le cadre du projet européen du « LNG Blue Corridors ».

Inauguration du pilote BioGNVal à Valenton, photo Engie

Inauguration du pilote BioGNVal à Valenton, photo Engie

LNGeneration, spécialisée dans la fourniture de GNL et de bioGNL au client final, se positionne à l’aval du projet pour valoriser le biométhane liquéfié produit. LNGeneration propose à ses clients une offre complète et «clé en main» : transport du GNL par camion citerne d’un terminal méthanier vers un site de consommation, construction et entretien d’installations de stockage et de regazéification de GNL pour l’usage combustible, et vente de GNL ou du bioGNL au consommateur d’énergie. La démonstration de l’alimentation de certains sites industriels en bioGNL est d’ores et déjà prévue pour 2016.

La production de bioGNL intervient lorsqu’il n’y a pas de réseau gazier à proximité des sites de méthanisation ou lorsque leurs capacités sont insuffisantes pour injecter le biométhane. Le potentiel de production de biométhane non injecté dans les réseaux est estimé à 18 TWh à horizon 2030 selon le scénario tendanciel présenté dans la feuille de route de l’ADEME.

Le bioGNL ouvre d’importantes perspectives pour les sites industriels isolés des réseaux qui jusqu’à présent étaient contraints d’utiliser des énergies plus émettrices de CO2 (propane, butane, fuel). Le monde des transports, quant à lui, accède avec le bioGNL à un carburant économique, respectueux de l’environnement et garantissant une grande autonomie.

Informations de contact de Cryo-Pur
logo Cryo Pur
3 rue de la Croix Martre
F-91120 Palaiseau
+33 180 38 41 48
@ www.cryopur.com contact@cryopur.com
Cryo-Pur est cité aussi dans ces articles :
  • Le bio-GNL, biocarburant mature pour décarboner le transport routier lourd
  • Le bio-GNL, le carburant des territoires qui réduit les émissions de 88%
  • Cryo Pur, spécialiste français de la liquéfaction du biométhane
  • Edouard Philippe et Nicolas Hulot visitent le démonstrateur industriel Cryo Pur
  • Tous les articles mentionnant Cryo-Pur