Xergi, la méthanisation multi-produits pensée pour durer

Article paru dans le Bioénergie International n°29 de janvier -février 2014

Foulum, Danemark, 26000 tonnes, 625 kWe, photo Xergi

Foulum, Danemark, 26000 tonnes, 625 kWe, photo Xergi

Xergi est née au Danemark de la réunion de deux compagnies, chacune major de son domaine, et qui officiaient, l’une dans la méthanisation quasiment depuis le démarrage du marché de la méthanisation il y a presque 30 ans, Dansk Biogas, l’autre dans la cogénération au gaz naturel, LR Energi. Aujourd’hui, les deux actionnaires de Xergi sont respectivement le groupe Schouw, important acteur industriel Danois, et Hedeselskabet, entreprise qui oeuvre dans la plantation de haies à grande échelle et dans le bois-énergie. Ces deux actionnaires sont d’une grande stabilité et s’appliquent à développer leurs activités sur le long terme.Siège_Xergi

Voir loin pour durer

Le contexte de la méthanisation au Danemark est assez proche de celui du marché français : le non-recours aux cultures énergétiques dédiées, a obligé les concepteurs de centrales de méthanisation à intégrer une grande diversité d’intrants, qu’ils viennent de l’agriculture (lisiers, fumiers, pailles), de l’industrie agro-alimentaire (produits transformés, déchets de viande et poisson), du recyclage des invendus de la distribution ou bien encore de la restauration.

L’incorporation de ce grand nombre d’intrants implique de disposer d’un nombre suffisant d’ouvrages de réception pouvant incorporer des biomasses liquides, semi-pâteuses, pâteuses, solides, graisseuses, etc… Or, les coûts d’investissement de ces ouvrages ont amenés les porteurs de projets, à l’image du secteur des réseaux de chaleur, à se regrouper en installations dites « collectives » qui récupèrent toutes les biomasses accessibles dans un rayon donné, les méthanisent puis les épandent approximativement dans ce même rayon, créant ainsi des unités de méthanisation collectives en économie circulaire à haute valeur ajoutée environnementale.

Brogas, Suède, 42000 tonnes, 25 GWh de biométhane, photo Xergi

Brogas, Suède, 42000 tonnes, 25 GWh de biométhane

Selon ce principe, l’objectif d’Xergi est donc de produire le maximum d’énergie à partir d’une grande diversité de biomasses, et d’orienter ses efforts sur l’optimisation de la production de biogaz à partir de la biomasse la plus largement répandue et la moins onéreuse, en opposition. Cette stratégie a été définie par l’observation de l’évolution des marchés, qui avec l’arrivée de la méthanisation, ont vu le prix de marché des déchets organiques directement impacté, ce qui fut relativement rapide dans un petit pays isolé par lamer comme le Danemark.

Cette volonté de produire du biogaz avec des biomasses abondantes, sans grande valeur marchande, comme par exemple des fumiers, pailles, déchets de culture, parties solides des lisiers, a donc pour but de pérenniser l’équilibre économique des projets pour les clients qui font confiance à l’entreprise, et ceci dans la durée.

De la naissance d’un projet à sa mise en service, il faut compter, en France, une moyenne de quatre à sept ans selon les cas et la taille. Il est ainsi excessivement difficile de prévoir exactement la typologie précise des biomasses qui alimenteront la méthanisation, entre le moment des études et la mise en service, mais aussi tout au long de sa vie de l’installation qui peut s’étirer sur plusieurs décennies. Il est ainsi essentiel de pouvoir conserver une grande flexibilité avec une unité robuste, qui ne réservera pas de mauvaises surprises techniques, et qui évitera ainsi les surcoûts de maintenance et d’exploitation.

TIPER méthanisation, 85000 tonnes, 2200 kWé, équipée par Xergi, photo Xergi

TIPER méthanisation, 85000 tonnes, 2200 kWé, équipée par Xergi, photo Xergi

Xergi en France

Xergi France a été créée en 2008, compte aujourd’hui une dizaine de salariés et affiche quatre réalisations totalisant une puissance de 4 700 kWé. Ces réalisations sont pour la première en fonctionnement nominal depuis un an, pour la seconde en cours de montée en charge, pour la troisième en cours de réception et pour la quatrième en construction. Selon l‘avancement des contacts actuels, Xergi France pense réussir à doubler cette puissance au cours de l’exercice 2014/2015, voire plus si tout se passe bien !

MétaBio Energies, 22500 tonnes, 1067 kWé, photo Xergi

MétaBio Energies, 22500 tonnes, 1067 kWé, photo Xergi

Pour ce faire, Xergi France accroit sa compétence et son expertise, d’une part dans la construction, conformément à la réglementation française relative aux normes de sécurité des personnes, des installations et de l’environnement, et d’autre part dans l’accompagnement technique des clients pour le montage et l’exploitation des unités de méthanisation. Ainsi, Xergi France a fait le choix d’étoffer son équipe technique afin de pouvoir assister ses clients en proposant trois niveaux de service :

  • Une assistance biologique,
  • Une assistance à la conduite et à lamaintenance
  • Une hotline 7/7, 24/24,
  • La gestion d’un stock de pièces détachées.

Xergi France, en tant qu’ensemblier, est ainsi capable de concevoir, construire et mettre en service des installations d’un équivalent de 500 kWé à plusieurs mégawatts. Xergi assure aussi, dans le cadre de son offre de maintenance et exploitation pour les unités qu’elle livre, un conseil dont le but est d’optimiser les coûts d’exploitation.

La pérennisation du développement d’Xergi en France, ainsi qu’à l’international, passe par le choix de n’accompagner que des projets rentables, afin que les clients soient finançables, et passe par l’accompagnement des clients tout au long de la vie de l’unité de méthanisation afin que ces unités conservent toute leurs performances techniques et donc financières dans la durée.

Défibreur X-chopper, photo Xergi

Défibreur X-chopper, photo Xergi

Des technologies de prétraitement innovantes

Le X-chopper® est un équipement combinant un système mécanique et de gestion électronique innovant qui permet de défibrer les fumiers, qu’ils soient très pailleux à très peu pailleux, tout en étant insensible aux inertes ou au colmatage. Il permet ainsi d’accepter une grande diversité de biomasses pailleuses en diminuant les temps de rétention hydraulique et en évitant les problèmes de couches de flottaison dans les digesteurs. Le Xchopper décompose le fumier en éléments très fins. Cela permet de mieux mélanger le fumier avec le reste de la biomasse et cela rend également la matière organique plus accessible aux bactéries, ce qui engendre une production de gaz plus élevée.

Le NiX® est un autre outil de prétraitement thermo-chimique développé par Xergi, qui permet l’extraction de l’azote et l’augmentation de la production de biogaz. En effet, cette extraction permet d’obtenir un potentiel méthanogène jusqu’à 25% supérieur, à partir de biomasses telle que les fientes de volailles, les fumiers, la paille, les refus de centrifugation des lisiers de porcs ou de bovins. Le NiX® présente de nombreux avantages :

  • L’azote qui ralentit la production de biogaz est extrait de la biomasse avant qu’elle ne soit introduite dans le méthaniseur,
  • L’extraction de l’azote combiné à l’action thermo-chimique du procédé procure une augmentation de la production d’énergie pouvant aller jusqu’à 25%,
  • L’azote est isolé en tant que sulfate d’ammoniaque qui peut être vendu ou utilisé comme engrais,
  • La biomasse est stérilisée, ainsi l’installation est en mesure de pouvoir traiter les sous-produits animaux (déchets de catégorie II et III),
  • La biomasse est homogénéisée et par conséquent plus facilement pompable.
Préparateur NiX de TIPER, photo Xergi

Préparateur NiX de TIPER, photo Xergi

Ce système breveté semble tout particulièrement adapté aux territoires excédentaires en azote et en phosphore, comme par exemple la Bretagne qui souffre de ce mal chronique.

Les outils de prétraitement de Xergi offrent la possibilité d’intégrer des biomasses jusqu’alors écartées de la méthanisation, et permettent de produire plus de méthane avec la même quantité de biomasse. Et les biomasses bien digérées fournissent un digestat de très bonne qualité. C

Contact : Xergi SAS – Tour de l’Horloge – 4, Place Louis Armand – 75603 PARIS CEDEX 12 – Tel. 06 86 10 26 88 – ple@xergi.com – www.xergi.com

Le magazine Bioénergie International est disponible :

1 réponse
  1. 7 février 2014

    […] Xergi, la méthanisation multi-produits pensée pour durer […]

Informations de contact de Xergi
logo Xergi
Xergi SAS
Z.A. les Coteaux de Grandlieu
4 rue des Douelles
F-44830 Bouaye
+33 240 40 75 46
@ www.xergi.fr gul@xergi.com
Xergi est cité aussi dans ces articles :
  • Byosis récupère l’azote ammoniacal des digestats par lavage acide de l’air
  • Méta Bio Energies produit assez d’électricité pour alimenter 4 000 foyers
  • Onze produits nominés pour le Trophée de l’innovation EXPO BIOGAZ 2017
  • Xergi se lance sur le marché de la méthanisation au Japon
  • Témoignage de Willen Biogas à Londres sur son unité de méthanisation Xergi
  • METHELEC, la plus importante unité de méthanisation agricole de France
  • Adour Méthanisation s’agrandit deux ans après son démarrage
  • Les déchets alimentaires de Londres valorisés en biogaz et fertilisant
  • Nouvelle unité de méthanisation Xergi pour fientes de volailles en Ulster
  • Xergi livre 3 unités de méthanisation au même client la même année
  • Tous les articles mentionnant Xergi