H₂Bois va produire de l’hydrogène renouvelable à partir de bois dans le Jura

Le Groupe Corbat à Vendlincourt, photo Frédéric Douard

Le Groupe Corbat SA, dont le siège est situé à Vendlincourt dans le canton du Jura, en Suisse, en collaboration avec le bureau d’ingénieurs Planair basé à La Sagne dans le canton de Neuchâtel, ont lancé le projet d’une unité de production d’hydrogène vert à partir de bois, une première en Suisse. L’énergie obtenue revêt un important potentiel pour le remplacement à terme des carburants fossiles. L’objectif est qu’H₂Bois SA soit opérationnel dès 2022.

Transformer du bois local en hydrogène vert, promouvoir une mobilité décarbonée et contribuer à la transition énergétique, tels sont les objectifs du projet qui va s’implanter sur la commune de Glovelier dans le Jura Suisse. En tant que matière première propre, renouvelable et abondante en Suisse, le bois pourrait prendre une part de la relève du pétrole, sous la forme de molécules vertes pour la chimie ou des biocarburants stockables tel que l’hydrogène.

H₂Bois s’inscrit dans le cadre de la transition énergétique voulue par les autorités fédérales et contribue à l’objectif d’une Suisse sans émission nette d’ici à 2050. Il veut valoriser les excédents de bois accumulés dans les forêts jurassiennes, ainsi que les sous-produits des entreprises du Groupe Corbat. Du bois usagé pourrait dans un second temps venir compléter ces intrants. Sur toute la Suisse l’excédent de production forestière par rapport à la consommation est de plus de 1,4 million de m³ par an. Au terme d’un processus de gazéification et de purification du syngaz, l’objectif est de valoriser 100% des ressources traitées, sous forme d’hydrogène vert et de biochar, un résidu solide utilisé comme amendement naturel de terre agricole.

H₂Bois SA bénéficie de l’expertise acquise en matière de valorisation du bois par des acteurs actifs dans la branche depuis des décennies. Le groupe Corbat est une entreprise familiale active dans l’industrie du bois depuis 1930, installée sur deux sites production à Vendlincourt et Glovelier, et productrice de granulés de bois depuis 2008 (Pellets du Jura). Planair est une bureau d’ingénieurs fondé en 1985 et spécialisé en énergie et environnement. Il emploie 120 ingénieurs, techniciens et économistes dans les six cantons romands.

Le projet représente un investissement d’environ 12 millions de francs (11 M€). Il est potentiellement pourvoyeur d’emplois et offre un nouveau débouché à la forêt jurassienne. Sa phase opérationnelle débutera à l’automne 2022. Dans une première phase, ce sont 8500 m³ de bois par an qui seront transformés en 225 tonnes d’hydrogène et 1500 tonnes de biochar. Une deuxième phase, déjà programmée, transformera 17 000 m³ de bois par an en 450 tonnes d’hydrogène et 3000 tonnes de biochar.

Frédéric Douard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *