Une centrale biomasse de 14,6 MWé verra le jour chez Novacarb près de Nancy

L’usine Novacarb à Laneuveville-devant-Nancy, photo Novacarb

Le projet NOVAWOOD de construction d’une centrale de cogénération biomasse de 14,6 MWé sur le site de production de bicarbonate et de carbonate de sodium de NOVACARB à Laneuveville-devant-Nancy, figure parmi les projets sélectionnés par le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, au titre des lauréats à l’appel d’offres CRE 5 3ème période lancé par la CRE.

Lancé il y a près de cinq ans par Novacarb et ENGIE Solutions, ce projet ambitieux nécessite un investissement de plus de 80 M€. Il est absolument vital pour la pérennité du site et des 1 350 emplois directs et indirects locaux associés et permettra également de créer plus de 20 emplois directs supplémentaires.

Une partie de la consommation de charbon est remplacée par du bois de récupération et des traverses de chemin de fer. La SNCF, partenaire de Novawood, soucieuse de promouvoir l’économie circulaire et de soutenir l’activité dans les territoires, contribue à lancer la transition énergétique du site et à réduire de plus de 150 000 tonnes par an les émissions de CO2.

Ce projet, qui s’inscrit pleinement dans les objectifs du gouvernement de maintien du tissu industriel français et de transition énergétique, a fait l’objet d’un avis favorable des collectivités locales consultées dans le cadre de l’enquête publique menée fin 2017 et bénéficie d’un très fort soutien local.

A propos de Novacarb

Novacarb est spécialisé dans la production et la commercialisation de carbonate et de bicarbonate de sodium. Une production historique de plus de 160 ans dans son usine de la Madeleine à Laneuveville-devant-Nancy, qui s’effectue à partir de deux matières premières naturelles : le calcaire extrait de sa carrière de Pagny-sur-Meuse et le sel de ses exploitations salines de Lénoncourt.

Novacarb fait partie de la division Mineral Specialties du groupe Seqens, acteur international dans le domaine de la synthèse pharmaceutique et de la chimie de spécialité. Seqens opère 27 sites industriels et centres R&D dans le monde et emploie plus de 3 000 personnes.

Frédéric Douard