L’hôpital de Brive-la-Gaillarde se raccorde sur le réseau de chaleur bois de la ville

Construction de la chaufferie biomasse de Brive, photo O. Barrau

La Ville de Brive est résolument engagée dans le combat environnemental, aux côtés de son agglomération et de ses partenaires publics et privés. C’est dans ce cadre que le Centre Hospitalier vient de signer la police de raccordement au réseau de chaleur de la ville. Cet établissement public de santé dispose de 622 lits d’hospitalisation complète et 136 places d’hospitalisation de jour. Établissement de recours pour les populations de Corrèze et des départements limitrophes, ses urgences enregistrent près de 40 000 passages par an et les consultations accueillent plus de 184 000 patients chaque année.

Une chaleur écologique pour le Centre Hospitalier

Le Centre Hospitalier de Brive bénéficiera d’une chaleur provenant à 80 % d’énergies renouvelable et de récupération. Les bénéficiaires de cette chaleur vertueuse seront aussi bien les patients (plus de 73 000 patients accueillis en hospitalisation en 2017), que les 2 000 professionnels de santé de l’hôpital.

Le Centre Hospitalier de Brive se raccorde au réseau de chaleur pour une puissance de 6 747 KW. Il sera le consommateur raccordé le plus important du réseau de chaleur. Les travaux de raccordement ont débuté fin septembre 2018 puis suivront les travaux d’aménagement de la sous-station. Le Centre Hospitalier conservera ses chaufferies gaz qui seront utilisées en secours afin de garantir la continuité du service.

24 km de réseau et une chaufferie biomasse en cours de construction

Depuis janvier 2017, la ville de Brive a confié à Green Énergie Brive (GEB), filiale du Groupe Coriance, la construction, l’exploitation et la gestion du futur réseau de chaleur de la ville dans le cadre d’une Délégation de Service Public.

Les travaux de création des 24 km de réseau de chaleur ont débuté en février 2018. Ce réseau sera alimenté par l’énergie récupérée auprès du centre de valorisation énergétique de Saint-Pantaléon-de-Larche et par une chaufferie biomasse dont les travaux ont commencé en mai 2018. Située à proximité du centre de valorisation énergétique, la chaufferie biomasse consommera jusqu’à 7 500 tonnes de bois-énergie par an.

Ce projet représente un investissement total de 27.5 millions d’€.

Pour en savoir plus :