Savéol veut accélérer la transition énergétique chez les maraîchers du Finistère

Les serres du Cosquer Saint-Jean à Plougastel sont partiellement chauffées au bois, photo F. Douard

Savéol est une coopérative maraichère française spécialisée dans la production de tomates et de fraises sous serres et en hydroponie. Née en 1962, elle regroupe aujourd’hui 110 producteurs du Finistère. Lors de son Assemblée Générale à Plougastel Daoulas le 19 avril 2018, la coopérative a mis en place un cercle d’acteurs de l’énergie pour le développement de la transition énergétique chez les maraîchers.

Savéol est entrée de plain-pied dans la transition énergétique depuis plusieurs années. 18% des besoins de chaleur des serres sont aujourd’hui couverts à l’aide de chaudières à biomasse et de récupération d’énergie fatale ou de cogénération. Les maraîchers ont diminué leurs consommations énergétiques de 40% entre 2004 et 2014. Certains captent même le CO2 issu des chaudières et cogénérations à gaz naturel pour le réinjecter dans les serres où il est consommé par les plantes, améliorant le phénomène de la photosynthèse.

Dans le cadre du nouveau cercle Savéol Energies Nouvelles, producteurs et spécialistes de l’énergie se rencontreront régulièrement autour d’ateliers de travail sur des sujets clés, comme la méthanisation, la biomasse, le photovoltaïque ou encore l’efficacité énergétique. L’objectif est d’aider les maraîchers à mettre en oeuvre les solutions énergétiques les plus adaptées à leurs exploitations, dans une logique de rentabilité technico-économique. Ces actions sont en parfaite cohérence avec la Démarche Nature de Savéol qui vise à généraliser des pratiques culturales parmi lesquelles on peut citer l’élevage d’insectes auxiliaires permettant de diminuer le recours aux pesticides de synthèse.

Sur le même sujet lire également :