11 mai 2017, valorisation des boues d’épuration des eaux par le biométhane

La STEP de Grenoble à Fontanil-Cornillon, photo La Métro

La STEP de Grenoble à Fontanil-Cornillon, photo La Métro

Le Réseau Interprofessionnel des Sous Produits Organiques (RISPO) organise une journée technique le 11 mai 2017 sur valorisation de l’énergie verte des boues d’épuration par injection de biométhane. Elle aura lieu sur le site de la STEP Aquapole à Fontanil-Cornillon en Isère, qui dispose d’une unité d’injection de biométhane, seconde de ce type en France, et qui constitue une référence à connaître pour tous les porteurs de projets de la filière biogaz, tout particulièrement sur les STEP.

Mise en service en 1989 et exploitée en régie depuis 2014, la station d’épuration Aquapole traite les eaux usées d’environ 500 000 habitants & industriels de l’agglomération grenobloise. Dans le cadre d’un important programme de travaux de modernisation de près de 50 M€, deux digesteurs ont été installés pour valoriser l’énergie des boues d’épuration. Dans le cadre d’un contrat de 15 ans, le biogaz ainsi produit est purifié pour injection du biométhane au réseau de gaz, à raison d’une production de l’ordre de 22 GWh/an, ce qui permet de satisfaire les besoins en gaz naturel de près de 2 500 logements ou au carburant employé pour une flotte d’une centaine de bus.

Schéma de l'installation de production de biométhane à la STEP de Grenoble, crédit La Métro

Schéma de principe de méthanisation des boues à la STEP de Grenoble, crédit La Métro

Aquapole en chiffres

  • 230 000 m³ d’eau usagée traitée par jour et produite par 460 000 habitants
  • 9 000 tonnes de boues traitées chaque année
  • 10 000 m3 de biogaz produits/jour
  • 22 millions de kWh sont produits par an grâce sous forme de biogaz. Ils permettent de remplacer le fioul qui était utilisé par la station pour brûler les boues et d’alimenter en biométhane l’équivalent de 2 500 foyers de 90m2 par an.
  • 50 M€ d’investissement pour l’ensemble des travaux de modernisation, mise aux normes, nitrification des eaux usées, réduction des odeurs (et 3 M€ pour l’unité de méthanisation). La nouvelle couverture de la station d’épuration divise par 15 les heures de nuisances olfactives, soit à peine 31 heures par an.
  • 1800 km de canalisations et 132 stations de pompage et de relèvement.
  • 29 agents travaillent à la station Aquapole. Auxquels il faut ajouter sur le terrain ( réseaux et éléctromécanique), 59 agents, 6 techniciens, 3 contrôleurs de travaux, et les agents du siège régie.
Les digesteurs d'Aquapole, photo RAEE

Les digesteurs d’Aquapole, photo RAEE

Programme :

  • 9h30 – 10h00 Accueil café
  • 10h00 – 11h30 Visite technique
  • 12h00 – 13h30 Repas
  • 13h30 – 16h30 Conférences
    • Mot d’accueil, Vice-Président de Grenoble Alpes-Métropole
    • Contexte et enjeux réglementaires, DREAL
    • Analyse et organisation territoriale pour le développement de la filière biogaz, ADEME
    • Politique pour la méthanisation des boues d’épuration sur le Bassin, Agence de l’Eau RMC
    • Stratégie de valorisation des ENR, Grenoble Alpes-Métropole, Don de la Transition Energétique
    • Points de vigilance et enseignements acquis par le Maître d’oeuvre, BG Ingénieurs Conseils
    • Retours d’expérience en exploitation, Grenoble Alpes-Métropole – Régie Assainissement
    • Retour sur le montage du projet de valorisation de biogaz, GEG
    • Clefs de la réussite des projets d’injection de biométhane, GRDF
    • Autre contexte et spécificités des projets, Syndicat Mixte du Lac d’Annecy
    • Débat et bilan de la journée, RISPO

Logo RISPO>> Télécharger le formulaire d’inscription (payante)

Pour en savoir plus sur Aquapôle :