Afrique centrale, planter des micro-forêts pour produire du charbon de bois durable

Parc national des VirungaLe projet innovant, initié par le WWF, a pour objet de fournir du charbon de bois durable aux grandes villes avoisinant le Parc national des Virunga en RDC, grâce à la création de milliers d’hectares de plantations d’arbres et de champs d’agroforesterie sur les terres des petits propriétaires, avec leur collaboration.

Dans le cadre de ce projet, 8840 ha de plantations en micro-forêts et 912 ha de champs agro-forestiers ont été mis en place depuis 2007. Par conséquent, il est maintenant possible de produire le charbon de bois de haute qualité, durable qui est attrayant pour les ménages et les communautés de villes avoisinant le Parc national des Virunga.

L’Est de la RDC, particulièrement la province du Nord-Kivu, est l’une des provinces la plus densément peuplée de la RDC, où plus de 90% de la population utilise le bois pour leurs besoins énergétiques. De plus, depuis 1996, un afflux massif de réfugiés a quadruplé la densité de la population du Nord-Kivu, ce qui a causé d’énormes problèmes environnementaux et socio-économiques, en plus d’accroitre les pressions exercées sur le Parc national des Virunga, site du patrimoine mondial.

Pour en savoir plus lire la suite de l’article de l’Agence d’information d’Afrique Cenrale : Energy Global Awards : le projet EcoMakala remporte un prix d’honneur

Frédéric DOUARD

Frédéric DOUARD : rédacteur en chef du magazine Bioénergie International, animateur du Portail francophone des bioénergies. Pour me contacter : fdouard arobase bioenergie-promotion.fr

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Energie+ dit :

    Très bon projet à soutenir qui donne aussi l’occasion de rappeler celui concernant une plante envahissante, le Typha, également transformé en charbon avec de faibles émissions :

    http://www.bioenergie-promotion.fr/35523/promotion-de-lutilisation-du-charbon-de-typha-en-mauritanie/

    http://www.gret.org/projet/promotion-de-lutilisation-du-charbon-de-typha-mauritanie/

    Mais l’utilisation plus large des fours solaires est encore plus utile car sans impact sur la ressource bois ni pollutions :

    http://www.faiteslepleindavenir.com/2010/11/16/cuisine-solaire/

    Sans oublier en complément des cuiseurs plus performants ou par exemple pour transformer l’eau salée en eau douce. Ne pas oublier le biogaz également facile à produire localement. Reste à diffuser les meilleures techniques pour le meilleur impact le plus rapidement possible et çà ne concerne d’ailleurs pas que l’Afrique

    http://www.tech-connect.info/technologies/eliodomestico-un-four-solaire-qui-transforme-leau-salee-en-eau-potable/815/