Weiss livre trois chaudières biomasse totalisant 15,5 MW à Arras

Pose l'une des trois chaudières Weiss à Arras, photo Dalkia

Pose l’une des trois chaudières Weiss à Arras, photo Dalkia

La création de cette chaufferie bois répond à la volonté de la Communauté Urbaine d’Arras de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de faire faire des économies à ses administrés. Elle alimentera la partie ouest de la ville avec notamment le centre hospitalier, l’hôpital privé des Bonnettes, la citadelle, le tribunal, la piscine Daullé, des crèches et écoles de la ville d’Arras et des logements collectifs gérés par Pas-de-Calais Habitat, le tout représentant représente près de 8 000 équivalent-logements. 

Les trois chaudières de la chaufferie biomasse d’Arras, fournies par l’entreprise française Weiss-France, ont été posées entre le 5 et le 8 avril 2016. Cette spectaculaire manutention a nécessité un acheminement préalable par six convois exceptionnels et l’utilisation d’une grue de 300 tonnes.

Arrivée des trois chaudières Weiss à Arras, photo Weiss-France

Arrivée des trois chaudières Weiss à Arras, photo Weiss-France

Projet architectural de la nouvelle chaufferie biomasse d'Arras-Ouest

Projet architectural de la nouvelle chaufferie biomasse d’Arras-Ouest

L’opération est réalisée dans le cadre d’une extension du réseau de chaleur ouest d’Arras de 10 à 20 km. Cette chaufferie biomasse dont le coût est de 14 millions d’euros permettra une économie annuelle globale de plus de 11 000 tonnes de CO2 par an et assurera jusqu’à 20 % d’économies d’énergie sur l’ensemble des logements chauffés.

Le réseau de chaleur, exploité par Dalkia Nord, distribuera près de 85 GWh par an aux abonnés via 106 points de distribution. L’objectif de couverture de besoin par la biomasse est proche de 60%.

Frédéric Douard