Un observatoire pour la filière biométhane française

Carte des unités de biométhane raccordées aux réseaux de gaz en France en mars 2016 - Sia Partners - Cliquer pour agrandir.

Carte des unités de biométhane raccordées aux réseaux de gaz en France en mars 2016 – Sia Partners – En mars 2016, 19 unités injectaient sur les réseaux de transport et de distribution français, majoritairement à partir de déchets agricoles et urbains. La première unité valorisant des eaux usées a été raccordée à Strasbourg courant 2015. Cliquer pour agrandir.

Lancé en mars 2016 par le cabinet de conseil Sia Partners en partenariat avec France Biométhane, l’observatoire du biométhane se positionne comme le guide de référence de la filière en France. Il a pour but de décrire et de mesurer l’évolution de la filière au travers d’indicateurs pédagogiques et fiables.

Rappelons que le raffinage du biogaz en biométhane simplifie sa valorisation finale par injection dans les réseaux de gaz naturel ou en tant que carburant. La 1ère édition de l’observatoire a été lancée en mars 2016 avec pour objectif de fournir des décryptages et des indicateurs sur la filière biométhane afin d’éclairer le débat public, notamment sur les aspects suivants :

  • Eléments de langage
  • Tarifs et pouvoir méthanogène
  • Etats de la filière en France et en Europe
  • Perspectives de développement
  • Mobilité & biométhane carburant

>>Télécharger la prémière édition de l’observatoire

Contacts Sia Partners de l’observatoire :

  • Charlotte de Lorgeril, +33 6 24 73 18 34 – charlotte.delorgeril@sia-partners.com
  • Thomas Samson, Consultant – thomas.Samson@sia-partners.com

Pour en savoir plus

1 réponse
  1. Energie+ dit :

    A noter l’essor du financement participatif pour le développement de toutes les énergies renouvelables (dont biogaz, biomasse etc) notamment en France depuis la loi du 17.08.2015 et qui mériterait que l’on en parle plus car c’est très utile et efficace pour la transition énergétique comme çà a été démontré dans les pays du Nord dont Scandinavie et alors que nous sommes toujours trop dépendants des énergies fossiles importées qui creusent notre déficit commercial :

    http://www.developpement-durable.gouv.fr/Le-financement-participatif.html#Crowdfunding_dans_les__nergies_renouvelables

    Selon SolarPlaza, le financement participatif aurait levé jusqu’à aujourd’hui plus de 165 millions d’euros pour les énergies renouvelables, pour plus de 300 projets dans le monde. Par ailleurs, dans 5 ans, le crowdfunding pourrait fournir 5 milliards de dollars d’investissement dans les projets de toiture solaire. En France, les énergies renouvelables représentent environ 1,4 millions d’euros levés par crowdfunding depuis 2012. (Au Royaume-Uni, cela représente 125 millions d’euros ; il y a donc une vraie marge de croissance en France.)

    De plus en plus, des plates-formes spécialisées développement durable se développent, comme Ecobole, Sora Equity, ou encore Blue Bees et Miimosa pour l’agriculture et l’écologie.

    De même dans le domaine des « cleantech » et des énergies renouvelables qui permettent d’accélérer la transition énergétique grâce à la participation directe des citoyens, et notamment des riverains, dans les projets d’énergies renouvelables.

    A l’étranger, de grands acteurs de crowdfunding d’énergies renouvelables sont également apparus (Abundance Generation, Greencrowding), y compris en Chine.

    A titre indicatif plusieurs sites de financement participatif des énergies renouvelables agréés par l’AMF et leurs projets au choix des investisseurs :

    Greenchannel filiale à 95% d’Engie (Gdf/Suez) : https://www.greenchannel.fr/project/all

    Energie Partagée filiale du fournisseur d’énergie Enercoop : https://je-souscris.energie-partagee.org/souscrire-a-nos-projets/

    Allianz partenaire de Lendosphere : https://www.lendosphere.com/les-projets

    Banque Populaire Caisses d’Epargne (BPCE) partenaire d’Enerfip : https://enerfip.fr/projet

    Crédit Coopératif et BPI partenaires de Lumo : https://www.lumo-france.com/projets