Le petit bois rond, la porte désormais grande ouverte au décollage de la filière granulés

Article paru dans le Bioénergie International n°39 de Octobre-Novembre 2015

Ecorceur de petits bois rond ACIERS JP

Ecorceur de petits bois rond ACIERS JP

Durant 40 ans, on a produit du granulé de bois presque exclusivement à partir de la matière première la plus facile à collecter et donc la moins cher, les sciures et copeaux de l’industrie du bois, parce que les prix des énergies étaient trop bas pour pouvoir se payer autre chose. D’ailleurs, certains ont pensé de ce fait que cette filière viendrait à s’épuiser en même temps que cette ressource forcément limitée.

Ceci était bien sûr sans compter l’enthousiasme qu’allait susciter ce combustible raffiné sur le marché et donc sur l’industrie des bioénergies qui allait redoubler d’efforts pour améliorer sa productivité et optimiser ses coûts de production.

Et « l’alignement des planètes » tant attendu s’opère depuis deux ans : une légère montée des prix de marché, rendue possible par la forte montée du prix des énergies de 2004 à 2014, combinée à la raréfaction accrue de la sciure et dont le prix a fortement monté, permet désormais de produire du granulé à partir de bois rond quasiment au même prix qu’avec de la sciure.

Et la ressource française et européenne en petit bois rond non exploités est très importante, notamment en feuillu, et son prix est donc très raisonnable. Donc aujourd’hui, on peut constater qu’économiquement, la marche est franchie et que le granulé a la capacité de se payer une ressource autrement plus abondante que la sciure, ainsi que les petits surcoûts d’écorçage et de broyage pour y avoir accès. Et pour preuve de cela, toutes les unités industrielles de granulation de bois qui se sont construites ou ont été rénovées depuis deux ans dans la Francophonie européenne se sont équipées pour écorcer et broyer du petit rondin. Citons en quelques unes parmi les plus connues : Biosylva à Cosne-sur-Loire, Farges-Piveteau à Egletons et Bretagne Pellets à Mauron.

Cette fin des disponibilités en sciure déconnecte aujourd’hui complètement les perspectives de croissance de la filière granulé de celles de l’industrie du bois, ceci constituant une étape fondatrice dans la confiance que le marché peut prêter à la filière. La porte est donc désormais grande ouverte à une production de masse, pour répondre au marché colossal de la transition énergétique, mais cette fois plus comme un sous-produit, mais bel et bien comme un produit à part entière.

Frédéric Douard

Le magazine Bioénergie International est disponible :

Informations de contact de Aciers-JP

logo Aciers JP
15, 3e Avenue Est
La Reine, Québec
Canada J0Z 2L0
+1 819 947-8291
@ www.acierjp.com info@acierjp.com
Aciers-JP est cité aussi dans ces articles :
  • Chez Recybois, cogénération et granulés Badger Pellets à 100% durables
  • Bioénergie International n°39 – Octobre-novembre 2015
  • Tous les articles mentionnant Aciers-JP