Des piles électriques biodégradables à base de sarments de vigne

www.bulletins-electroniques.com

Produit de la taille des sarments et charpentes de vigne, photo Frédéric Douard

Après la récolte du raisin, les vignes ont besoin d’être « nettoyées » pour pouvoir avoir une production optimale l’année suivante. Cette étape génère des résidus de vignes, sous forme de matériaux ligneux, les sarments et charpentes, voire des ceps morts, habituellement brûlés. Le chercheur Pedro Texeira a développé le projet Da_Vide depuis quelques années pour produire de l’énergie à partir de ces résidus. Cette technologie a pour vocation d’être utilisée pour la production de piles et de batteries biodégradables.

Le chercheur a expliqué que les résidus de vignes, comme tous matériaux ligneux, sont composés de fibres qui ont des caractéristiques particulières en termes de composition et de stabilité ionique. Il est possible en créant un substrat composé de ces fibres d’obtenir une distribution déterminée de charges, et par conséquent, un champ électrique interne qui produit une force électromotrice aux extrémités du substrat. On obtient ainsi un système similaire à une pile à partir de résidus de vignes.

Le chercheur a créé des cellules élémentaires qui produisent des valeurs de tension comprises entre 0,5 et 1 volt, en fonction de leur association en série ou en parallèle, avec la possibilité de moduler la tension et l’intensité du courant. Cette pile produit un courant d’intensité faible qui peut être couplée à un condensateur pour accumuler l’énergie produite par les résidus de vignes.

Un des objectifs de Pedro Texeira est ainsi de produire des piles biodégradables. Il espère présenter d’ici quelques mois la première télécommande utilisant ces résidus de vignes comme source d’énergie.

Origine : BE Portugal numéro 59 (5/08/2013) – ADIT – www.bulletins-electroniques.com

1 réponse
  1. Merci beaucoup pour la diffusion de notre projet!
    Cordialement,
    Pedro Teixeira