Création de ABSRA, Approvisionnement Biomasse Sécurisé Sud Rhône-Alpes

Article publié dans Bioénergie International n°23 de février 2011

ABSRA est née d’une dynamique interprofessionnelle collective. En Rhône-Alpes, des centrales à biomasse d’envergure sont en fonctionnement ou en cours de construction. L’antenne régionale de l’ADEME ainsi que plusieurs professionnels ont fait remonter le besoin de regrouper les entreprises de la filière bois-énergie rhônalpine pour assurer l’approvisionnement de ces centrales. Fort de ce constat, la fédération régionale de la filière bois, FIBRA, en association avec l’interprofession FIBOIS Ardèche-Drôme, a lancé courant 2011 une action collective pour regrouper les professionnels rhônalpins et réfléchir collectivement aux problématiques d’approvisionnement de ces centrales à biomasse.

Cette action collective de structuration a pu bénéficier du soutien de la Région, de l’ADEME, et de la DRAAF. L’accompagnement interprofessionnel a dans un premier temps regroupé un collectif de 25 entreprises, qui après plusieurs séances de travail, a permis de définir une stratégie et des valeurs communes concrétisées dans les statuts d’une association créée en juillet 2011.

Du collectif interprofessionnel à la SAS ABSRA

Sur le dernier trimestre 2011, l’association a été sollicitée pour approvisionner des projets consommant plusieurs milliers de tonnes de plaquettes. Pour se positionner sur ces nouveaux marchés, très vite la notion d’entité commerciale s’est avérée indispensable. Après un an de travail, la SAS ABSRA a vu le jour fin 2012.

Carte des actionnaires de ABSRA SAS

Entretien avec le président de la SAS ABSRA : Frédéric BLANC, scieur à Marches 

Frédéric Douard : Qui compose ABSRA ? Et quels sont les objectifs de votre société ?
Frédéric Blanc : Notre société est composée de 11 actionnaires, tous chefs d’entreprises indépendantes de la filière bois rhônalpine (exploitants forestiers, scieurs et collecteurs de déchets bois), qui approvisionnent déjà différentes industries ou chaufferies en bois déchiqueté. Son envergure régionale a pour objectif de répondre à différents projets importants utilisant de la biomasse en leur assurant la sécurité et la continuité de leur approvisionnement.

FD : Quels types de produits valorisez-vous ?
FB : Le bois forestier est le principal gisement que nous valorisons. Il représente plus de 90% de notre approvisionnement. Le reste est composé de bois d’élagage et dans une moindre mesure de bois de classe A.

FD : De quels moyens dispose ABSRA ?
FB : Nous disposons, via les entreprises des actionnaires, de 13 plateformes, équipées de hangars, réparties sur le territoire. Nos sites sont pour la plupart situés à proximité des massifs forestiers ; ce qui nous permet d’être au plus proche de la ressource en bois. En plus des plateformes et hangars de stockage, nos équipements matériels nous permettent d’assurer toute la logistique nécessaire pour élaborer et livrer des produits finis prêts à l’emploi dans d’excellentes conditions. Cette force de frappe en matériel se compose d’engins forestiers pour l’exploitation des bois, de 8 broyeurs et déchiqueteuses, 4 cribles et de 12 semi-remorques à fond mouvant, auxquels s’ajoutent les équipements de nos partenaires. Au moins une cinquantaine d’ETP ?? est dédiée à l’ensemble de l’activité biomasse des 11 entreprises actionnaires. Ces moyens nous permettent d’être très réactifs et d’assurer la continuité de nos approvisionnements.

FD : Dans « ABSRA » il y a la notion de sécurité. Comment pouvez-vous garantir cette sécurité dans vos approvisionnements ?
FB : Tout d’abord la sécurité de l’approvisionnement d’un projet passe par « assurer une continuité de l’approvisionnement », et je vous déjà ai expliqué les moyens que nous avions pour la garantir. Ensuite la répartition géographique des entreprises actionnaires nous permet de diversifier nos zones d’approvisionnement, d’optimiser nos flux de biomasse. Nos 13 plateformes nous permettent de faire face à l’éventuelle défaillance de l’une d’entre elle. Enfin, cette sécurité d’approvisionnement passe aussi par le savoir faire des entreprises regroupées dans ABSRA. Nos entreprises sont des structures familiales, présentes sur le territoire parfois depuis plusieurs générations. Nous approvisionnons déjà de nombreux projets biomasses (chaufferies, papeterie, industrie…). Nous avons donc acquis un savoir faire en production et fourniture de biomasse prête à l’emploi unique sur la Région. Pour information, l’activité totale de biomasse des actionnaires d’ABSRA à ce jour, représente plus de 80 000 tonnes/an de bois livré.

9 des 11 actionnaires d’ABSRA sont déjà engagés dans le cadre de leur entreprise dans la certification Chaleur Bois Qualité Plus (CBQ+) depuis plusieurs années. www.chaleur-bois-qualite-plus.org
Afin d’assurer une qualité constante de nos produits, nous avons mis en place une procédure de réalisation propre à chacun d’eux sur toutes nos plateformes. Chaque produit est ainsi caractérisé précisément selon la ou les essences qui le composent, son humidité, sa granulométrie, son PCI et son taux de cendre. L’ensemble des gisements mobilisés est identifié clairement au sein du groupement (massif exploité, période d’exploitation, type de produit…). Nous sommes capables de fournir une large gamme de qualité de biomasse tant en granulométrie qu’en humidité. C’est pourquoi nous sommes en mesure de contractualiser au juste prix tous nos produits ; en fonction de l’énergie livrée (MWh livrés en entrée chaufferie) ou pour ceux qui le désirent à toute autre unité de mesure contractuelle (tonne, m3…).

FD : Quelle est votre activité actuelle ? Et quelles sont vos perspectives de développement ?
FB : Pour l’heure, Depuis son récent démarrage fin 2012 ABSRA a contractualisé avec Enerbio (centrale de cogénération de Pierrelatte dans la Drôme) et Cofely (chaufferie de Vizille en Isère) pour plusieurs milliers de tonnes. Dans l’avenir, les perspectives de développement sont bonnes car nous avons  des contacts sérieux avec des porteurs de projets (industriels et collectivités) qui devraient déboucher dans les deux prochaines années sur des contrats d’approvisionnement. Au travers d’ABSRA, ce sont les entreprises qui la compose qui se développent. L’ensemble des actionnaires est partie prenante de la société, et pour m’aider à représenter et diriger la structure, je suis épaulé par un comité de contrôle composé de 6 actionnaires. D’ici 5 ans, en plus de nos activités actuelles, nous estimons pouvoir livrer prêt de 100 000 tonnes de biomasse supplémentaire en Rhône-Alpes et dans les départements limitrophes.

FD : Pour conclure cet entretien, quels messages souhaiteriez vous adresser à vos futurs partenaires et clients ?
FB : Concernant nos futurs partenaires, ABSRA n’est pas fermé à ses seuls actionnaires, nous envisageons dans le cadre de contrat de partenariat de travailler en étroite collaboration avec d’autres entreprises indépendantes. Ces dernières bénéficieront de la force commerciale d’ABSRA et pourront assurer tout ou partie de l’approvisionnement d’un projet proche de leurs sites de production.

Pour nos futurs clients, ABSRA se veut un véritable partenaire, vous permettant de sécuriser votre approvisionnement sur le long terme. Nous sommes à la disposition des porteurs de projets pour étudier avec eux des solutions locales d’approvisionnement, et ainsi contribuer à un « développement durable » de la filière bois rhônalpine.

Enfin, nous invitons toutes les personnes intéressées à venir nous rencontrer aux salons Flam’Expo et ENR de Lyon, le jeudi 21 février de 11h à 12h sur le Forum Energie (Hall 3).

Contact : ABSRA SAS, INEED Rovaltain TGV, 1 rue Marc SEGUIN, 26300 ALIXAN – contact.absra@gmail.com

Frédéric Douard, Bioénergie International

3 réponses

  1. La biomasse est renouvelable à chaque fois qu’on laisse repousser ce qu’on a coupé, y compris donc le bois forestier naturellement si on laisse repousser les arbres.

  2. Julien dit :

    J’avais cru comprendre que la biomasse pouvait être considérée comme une énergie renouvelable à partir du moment ou elle utilise uniquement des résidus et non pas des matières empressement produites pour la centrale.

    D’après ce texte, ce n’est pas le cas car il parle de bois forestier…

    Je pense qu’il faudrait sérieusement voir comment utiliser la biomasse de façon intelligente en utilisant uniquement les résidus comme combustible (construction d’une centrale utilisant les balles de riz en thailande)

  1. 15 mai 2013

    […] Création de ABSRA, Approvisionnement Biomasse Sécurisé Sud Rhône-Alpes […]