Création d’un fonds d’amorçage dédié aux éco-énergies, Demeter 3 Amorçage

Alpes Energie Bois, usine de cogénération bois et production de granulés, photo F. Douard

Demeter Partners annonce la création du FCPR Demeter 3 Amorçage, levé avec le soutien du Fonds National d’Amorçage (FNA), géré par CDC Entreprises dans le cadre du Programme d’Investissement d’Avenir (PIA), le Fonds Européen d’Investissement, au travers du Programme-cadre de l’Union Européenne pour la compétitivité et l’innovation (CIP), associés à Suez Environnement-Blue Orange, Air Liquide et l’IFP Energies Nouvelles. Ce Fonds d’amorçage est dédié à l’investissement dans des entreprises développant des technologies innovantes dans les secteurs des éco-industries et des éco-énergies.

Le FCPR (Fonds Commun de Placement à Risque) Demeter 3 Amorçage, doté de 43 millions d’euros lors de son premier closing, a été levé avec le soutien d’investisseurs publics soucieux d’accompagner l’innovation technologique et de promouvoir les transferts de technologie en Europe : CDC Entreprises au titre du Fonds National d’Amorçage (15 M€) et le Fonds Européen d’Investissement, au travers du Programme-cadre pour la compétitivité et l’Innovation.

Il bénéficie également de l’investissement de groupes industriels actifs dans les Cleantech – Suez Environnement-Blue Orange et Air Liquide – qui rejoignent IFP Energies Nouvelles, sponsor historique des fonds de Demeter Partners, dans le cadre de leur stratégie d’innovation ouverte (« open innovation ») et de collaboration avec des start-ups.

Demeter3 Amorçage investira dans de très jeunes sociétés européennes (principalement françaises, allemandes et espagnoles) des secteurs éco-industries (traitement de l’eau, de l’air, des déchets, chimie verte…) et des éco-énergies (intégration des énergies renouvelables, bâtiments basse consommation, efficacité énergétique…). Ces entreprises devront disposer de barrières technologiques fortes, et mettre en oeuvre des collaborations avec des centres de recherche publiques ou privés et à un stade de pré-commercialisation.

Demeter 3 Amorçage vient en complément des deux premiers fonds gérés par Demeter Partners : le FCPR Demeter (105 M€) et le FCPR Demeter 2 (203 M€), positionnés majoritairement sur des opérations de capital-développement et à 25% sur des opérations de capital-risque. Ce nouveau fonds d’amorçage permet ainsi à Demeter Partners de renforcer son leadership sur tous les stades d’investissement.

Le Fonds Demeter 3 Amorçage s’appuiera sur les compétences d’une équipe d’investisseurs spécialistes des Cleantech et de l’amorçage dirigée par Grégoire Aladjidi. Elle bénéficiera de la taille et de l’expérience de Demeter Partners qui dispose d’un excellent track record sur les investissements réalisés.

Demeter Partners, la plus importante société de gestion de capital investissement dédiée aux investissements « verts » en Europe, gère trois fonds de capital investissement totalisant 350 M€, dédiés à des PME des secteurs des éco-industries et des éco-énergies situées principalement en France, en Allemagne et en Espagne. Elle accompagne, depuis sa création en 2005, les sociétés dans lesquelles elle investit à chaque étape de leur évolution, de la prise de participation à la cession, afin de contribuer à optimiser la gestion des risques et des opportunités, d’améliorer leur compétitivité et leur valorisation financière. Demeter Partners a obtenu le prix « Cleantech Investor of the Year » aux Investor Allstars Awards 2011 et a été sélectionnée à nouveau aux Investor Allstars Awards 2012 dans la catégorie « Cleantech Fund of the Year ».

Le Fonds National d’Amorçage (FNA) est aujourd’hui doté de 600 millions d’euros dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir et géré par CDC Entreprises. Le FNA ne finance pas directement des entreprises. Il investira dans 20 à 30 fonds d’amorçage à terme, animés par des équipes de gestion professionnelles, qui réalisent eux-mêmes des investissements dans de jeunes entreprises innovantes en phases d’amorçage et de démarrage.
Ce régime d’intervention publique en capital investissement auprès des jeunes entreprises innovantes a été validé par la Commission Européenne le 20 avril 2011, tout comme l’augmentation de 200 M€ de l’enveloppe du FNA établie initialement à 400 M€ (avis favorable de la CE en date du 26 avril 2012). Les fonds, souscrits par le FNA, visent notamment les entreprises des secteurs technologiques définis par la stratégie nationale pour la recherche et l’innovation : la santé, l’alimentation et les biotechnologies, les technologies de l’information et de la communication, les nanotechnologies et les écotechnologies.

Pour en savoir plus : IFPEN

Frédéric DOUARD

Frédéric DOUARD : rédacteur en chef du magazine Bioénergie International, animateur du Portail francophone des bioénergies. Pour me contacter : fdouard arobase bioenergie-promotion.fr

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Mylittle dit :

    Dans la même mouvance, le Fonds national d’amorçage (FNA) accélère son déploiement en fin d’année et met au jours de nouveau fonds destinés à soutenir les start-ups innovantes dans leur phase de lancement.

    Liste des nouveaux fonds sectoriels et géographiques : http://stephanie-le-beuze.blogspot.fr/2012/12/les-nouveaux-fonds-de-fin-dannee-sous.html