Méthavalor et Bioénergie-en-Brie sont les deux premiers sites français à injecter leur biogaz

Le 3 avril 2012, au salon Biogaz, les deux premiers contrats d’injection de biogaz dans le réseau ont été signés entre GrDF et deux porteurs de projets qui symbolisent la diversité de la filière : Bioénergie en Brie et Méthavalor – produisant du biométhane, respectivement à partir de déchets agricoles et de déchets ménagers.

Le premier concerne la mise en service d’une unité de méthanisation à Chaumes-en-Brie, dans une ferme de Seine-et-Marne, où le projet de Bioénergie en Brie devrait injecter dans le réseau les premiers mètres cubes courant 2012. La centrale méthanisera des lisiers et fumiers de 500 bovins, des poussières de silos, des céréales déclassées, du lactosérum et des cultures intermédiaires pièges à nitrates (seigle et sorgho). À terme, Bioénergie en Brie prévoit de produire 1 million de m³ de biométhane et plus de 7 880 MWh/an seront injectés dans le réseau.

Le second, développé à Forbach (Moselle), a été mené par le SYDEME (Syndicat Mixte de Transport et de Traitement des Déchets Ménagers de Moselle-Est). Il s’agit d’une unité de méthanisation qui valorisera 42 000 tonnes de déchets divers (biodéchets ménagers, biodéchets de restauration et déchets verts), produira 5,5 millions m³ de biogaz et 8 000 tonnes de compost. Une partie du biométhane alimentera la centrale à cogénération tandis qu’une autre sera injectée directement dans le réseau. Installé sur d’anciennes houillères de Lorraine, Méthavalor est un élément clé de la reconversion d’une friche industrielle.

Source : Comité de Liaison Énergies Renouvelables

2 réponses
  1. François Bornschein dit :

    Vous avez raison, nous en avions parlé dans notre article précédent : http://www.bioenergie-promotion.fr/31764/un-point-sur-linjection-de-biomethane-dans-les-reseaux-de-gaz-naturel/

  2. En fait le premier site à injecter du biométhane dans le réseau de GRDF c’est le CVO de Lille, qui injecte effectivement depuis juin 2011…