L’Allemagne produit 9% de toute sa chaleur à partir de la biomasse

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/68039.htm

La centrale biomasse de Sulzbach-Rosenberg en Bavière

La position de l’Allemagne sur l’usage de la biomasse comme source d’énergie a été renforcée à l’occasion du congrès « Production de chaleur issue de la biomasse » organisé le 19 octobre 2011 par le Ministère fédéral de l’Alimentation, de l’agriculture et de la protection des consommateurs (BMELV). A cette occasion, 180 professionnels de l’industrie de l’énergie et experts scientifiques et politiques ont ainsi pu s’informer sur la situation actuelle dans le secteur de l’énergie thermique et discuter de la nécessité d’agir prochainement au regard de la nouvelle loi Énergie thermique Renouvelable (EEWärmeG) attendue pour l’année 2012.

En effet, pour atteindre les objectifs énergétiques du gouvernement fédéral, il faudrait augmenter de manière significative la part de l’énergie thermique produite à partir de la biomasse. « La chaleur générée par la biomasse est déjà responsable d’environ 9% de l’ensemble de l’approvisionnement en chaleur de l’Allemagne », a déclaré Peter Bleser, Secrétaire d’Etat Parlementaire auprès de la Ministre fédérale de l’agriculture.

92% de la production renouvelable de chaleur en Allemagne provient de la biomasse brute et en particulier du bois. Le seul remplacement des combustibles fossiles pourrait économiser chaque année environ 36 millions de tonnes de gaz à effet de serre. La biomasse serait ainsi considérée comme la source d’énergie la plus respectueuse du climat. Elle est en outre considérée comme la source d’énergie renouvelable la plus polyvalente, car elle peut être stockée sous forme solide, liquide ou gazeuse et être ainsi disponible tout au long de l’année.

Les effets positifs de l’exploitation de la biomasse à des fins énergétiques devraient également être inscris dans la prochaine loi EEWärmeG. Les chaudières modernes et les systèmes de chauffage à foyer unique utiliseraient la biomasse combustible efficacement tout en respectant le climat dans des zones résidentielles isolées. « C’est une énergie exemplaire à portée de main. Le chauffage produit avec de la biomasse ne peut pas être discriminé dans les conditions générales de la loi Energie Thermique Renouvelable (EEWärmeG) par rapport aux autres technologies d’énergie renouvelable », soutient M. Bleser.

C’est pourquoi le BMELV, dans le cadre de sa stratégie de la durabilité, subventionne à hauteur de 50 millions d’euros par an la recherche, le développement et la commercialisation de matières premières renouvelables. Il a de plus mis en place un centre de recherche allemand sur la biomasse (DBFZ) à Leipzig [1]. Des plans d’actions pour la consommation énergétique et en matière première durable ont été élaborés comme par exemple l’amélioration du bilan CO2 des biocarburants [2].

Notes :

  1. http://www.dbfz.de/web/
  2. Informations du BMELV dans le domaine de l’utilisation énergétique des matières premières renouvelables (en allemand) : http://redirectix.bulletins-electroniques.com/u2Ckv

Origine : BE Allemagne numéro 545 (27/10/2011) – Ambassade de France en Allemagne / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/68039.htm

1 réponse
  1. Simon Gaillard dit :

    9 % ? C’est tout ? Ils ont 10 ans d’avance sur la France, on doit faire 70% de l’ER en bois dans 7 ans ?!
    Je sais, ce n’est pas la même chose, mais ça montre le chemin à parcourir, et surtout la vitesse à laquelle il le sera.
    simon.gaillard@gmail.com