Valoriser les déchets aqueux d’huile d’olive en biogaz

La production d’huile d’olive utilise d’immenses quantités d’eau et génère beaucoup trop de déchets. De nouvelles technologies pourraient permettre d’économiser de l’énergie et également de fabriquer du biocarburant à partir de produits dérivés de l’olive.

Les pays d’Europe de Sud tels que la Grèce, l’Espagne, l’Italie et le Portugal sont fiers de leur secteur de production d’huile d’olive et de sa contribution à l’économie. Cependant, les processus de production utilisent une grande quantité d’énergie et génèrent beaucoup de déchets très toxiques pour l’environnement. Un meilleur traitement des déchets est nécessaire pour économiser l’eau utilisée, réduire la toxicité et réutiliser les composants utiles des déchets des olives.

Le projet En-x-olive («Supporting SME driven olive industry to comply with EU directives») financé par l’UE transforme les eaux usées des moulins à huile d’olive en énergie grâce à une technologie innovante de bioréacteur et à l’extraction de produits dérivés de l’industrie de l’huile d’olive. Il espère pouvoir traiter les eaux usées et les déchets solides par la digestion anaérobie; cela permettra de transformer la biomasse en biogaz et parallèlement d’extraire des produits de valeur tels que le polyphénols.

Ces polyphénols sont des composants antioxydants qui peuvent être utilisés dans les secteurs pharmaceutique et nutriceutique (produits nutritionnels et pharmaceutiques). Il s’agit d’un groupe de déchets dépourvus des protéines, des fibres, de l’huile et des sucres qui ressortent de l’huile d’olive.

En réponse à ce défi, le projet développe un bioréacteur modulable pour extraire et purifier les composants polyphénoliques des déchets liquides et solides. On associe les systèmes liquides et solides pour plus d’efficacité, et on procède à un contrôle du système électronique.

L’équipe du projet s’est rendue dans plusieurs industries fabriquant de l’huile d’olive pour identifier les déchets générés en fonction des divers processus de fabrication de l’huile d’olive. Le traitement de l’huile d’olive diffère d’un pays à un autre, aussi les propriétés physiques et chimiques des déchets varient-elles également, ce qui a un impact sur les conditions de stockage. le potassium et le sulfate sont les paramètres les plus importants pour la production de biogaz.

Plusieurs méthodes d’extraction des polyphénols ont été étudiées, et l’on en a conclu que le processus de séchage à 400°C produisait une dégradation plus faible des antioxydants. En outre, plusieurs membres du projet travaillent à améliorer le processus de production du biogaz visant à atteindre des taux de production de biogaz élevés et de hauts rendements de méthane. Ces processus sont en cours de perfectionnement, notamment par le développement d’un contrôle électronique du nouvel équipement.

Une fois ce projet terminé, une centrale industrielle sera conçue pour obtenir du biogaz et des produits antioxydants ainsi que des engrais et de l’eau pour l’irrigation. Le processus et l’équipement seront ensuite adaptés au marché de l’huile d’olive de chaque pays.

Le projet devrait avoir d’importantes conséquences sur le recyclage de l’eau pour l’irrigation et la réduction des coûts pour l’élimination des eaux usées. Cela créera de nouvelles sources de revenus pour les entreprises secondaires tells que la récupération et la purification des polyphénols, ainsi que la production de biogaz.

En renforçant la compétitivité durable du secteur de l’huile d’olive, En-x-olive contribuera à la stabilité économique et à la croissance des régions rurales qui dépendent de la production d’huile d’olive. Il se conformera aux directives européennes sur l’eau et l’énergie et améliorera la qualité de vie, réduira la pollution et donnera de nouvelles possibilités d’emploi. Les coûts de gestion actuels seront considérablement réduits et les revenus de produits dérivés de valeur dépasseront les coûts opérationnels du nouveau processus, aussi le secteur en profitera-t-il.

Source : Résultat du programme FP6-SME financé par l’UE
Date: 8 avril 2011
Coordonnées
Alfredo SANCHEZ
TECNOLOGIAS AVANZADAS INSPIRALIA SL
ITAV
Calle Estrada, No 10-5a planta,28034 Madrid, Espagne
Tél: +34-914170457
Courriel : alfredo.sanchez@itav.es
Web : www.itav.esSite du Projet : www.enxolive.com

2 réponses

  1. Je vous invite à contacter M. Sanchez qui pourra vous répondre.

  2. ben fradj abdelmajid dit :

    je suis actuellement en 2éme année cycle d’ingénieur en industries et procédés alimentaires et je suis en train de préparer un mini projet sur la valorisation des déchets d’huile d’olive. Pouvez vous m’expliquer un peu plus le processus de production de biogaz et polyphénol ?