Lien de bannissement

Vitichauffe : des solutions écologiques au granulé de bois contre les gelées printanières en viticulture et arboriculture

Vitichauffe : des solutions écologiques au granulé de bois contre les gelées printanières en viticulture et arboriculture

Chaufferettes à granulés Vitichauffe

Désormais chaque printemps en France et dans de nombreux pays européens, à cause du changement climatique qui avance le démarrage des plantes, les cultures viticoles et arboricoles sont soumises au risque de gel des bourgeons, des fleurs ou des fruits, mettant parfois en péril une année entière de travail et par répétition l’avenir même des exploitations. Et chaque printemps, les exploitants tentent de sauver tout ou partie de leur future récolte en mettant en oeuvre différentes techniques comme le chauffage par bougies ou les chaufferettes parmi les solutions les plus efficaces. Le problème aujourd’hui est que ces dispositifs sont le plus souvent alimentés par des combustibles fossiles coûteux, voire polluants, et contribuant eux-mêmes à aggraver le changement climatique et la qualité de l’air.

Depuis bientôt une dizaine d’années, Claude Gros, ancien producteur de granulés de bois, propose aux viticulteurs et arboriculteurs, une batterie de chaufferettes fonctionnant au granulé de bois ou autres biomasses, voire avec des coques ou des noyaux de fruits, des combustibles propres, renouvelables et pouvant être produits localement.

Parcelle équipée de chaufferettes à granulés dans l’Aisne, photo Vitichauffe

Avec sa société Vitichauffe, il a tout d’abord réalisé de nombreuses expérimentations dans différents vignobles français, notamment en Champagne et en Bourgogne, pour démontrer les capacités techniques et économiques de ses équipements. Les petites chaufferettes à granulés sont conçues pour sécuriser 50 m² environ, ce qui en nécessite de 200 à 250 par hectare de vigne. Ensuite, en faisant évoluer ses modèles, il a testé le principe pour les arbres fruitiers.

Verger équipé de chaufferettes à granulés dans la Drôme au petit matin, photo Vitichauffe

Selon Vitichauffe, sur les vignes, une fois allumés, les petits modèles de chaufferettes de 18 kW garantissent contre le gel jusqu’à -5°C et ont jusqu’à 8 d’heures d’autonomie, avec un sac de 15 kg de granulés dans leur réservoir. Des modèles plus imposants, multibrûleurs, existent également en soutien de vignes et vergers : à mettre en place avec le poste trois points d’un tracteur agricole, ils sont utilisables en combinaison avec des brasseurs d’air existants ou avec un ventilateur intégré.

Le Booster VF8 Ventilo, photo Vitichauffe

Vitichauffe a également inventé et breveté l’allumage automatique de ses équipements : un module appelé Pyro Solo s’accroche au palissage avant la saison de gel, et la nuit où l’on décide de déclencher le chauffage, il suffit, après avoir rempli les réservoir de granulés dans la journée, de déclenchez l’ensemble des allumeurs de la parcelle au moment opportun, ce qui fait gagner beaucoup de temps à ces moments critiques.

Pour en savoir plus, consulter le site vitichauffe.com

Frédéric Douard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *