Le biométhane, une molécule renouvelable et vertueuse qui a le potentiel d’un très grand avenir

Editorial du Bioénergie International n°88 d’octobre 2023

Le biométhane, une molécule renouvelable et vertueuse qui a le potentiel d’un très grand avenir

Le site de production de biométhane Biostrevent Energie dans les Hauts-de-France, image PR Bio

Une étude publiée en 2023 par l’Association européenne du biogaz montre que la valeur monétaire des avantages du biométhane pour l’ensemble du système dépasse de loin les coûts de production actuels. Pour l’UE27 et le Royaume-Uni, l’étude précise que cet avantage se situerait entre 38 à 78 milliards d’euros par an actuellement, et arriverait dans une fourchette de 133 à 283 € milliards d’ici 2050. Ces chiffres sont comparables respectivement aux PIB du Luxembourg et de la Finlande en 2021. Et les valeurs présentées sont probablement sous-estimées, car toutes les externalités n’ont pas été quantifiées.

L’étude « Au-delà de l’énergie : monétiser l’ensemble des avantages du système du biométhane » montre que la méthanisation pourrait fournir un avantage supplémentaire de 84 à 175 €/MWh de biométhane produit, tandis que la gazéification thermique pourrait fournir 80 à 162 €/MWh supplémentaires. Ces avantages l’emportent sur le coût actuel de production de biométhane par ces technologies qui sont de 55 à 100 €/MWh pour la digestion anaérobie et de 85 à 110 €/MWh pour la gazéification thermique.

Actuellement, les producteurs de biométhane sont principalement récompensés pour leur contribution aux objectifs d’énergie renouvelable via des mécanismes de soutien ou de marché. Les externalités positives supplémentaires fournies ne sont actuellement pas pleinement récompensées ou reconnues par la société dans son ensemble.

L’étude a quantifié la valeur de ces avantages pour une sélection de matières premières durables pertinentes pour les technologies de production de biométhane par digestion anaérobie et gazéification thermique. La réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), comme la récupération du CO2 biogénique au cours du processus de production, est un vecteur de valeur clé. La sécurité énergétique, la création d’emplois et le traitement des déchets joueront également un rôle de plus en plus important au cours des prochaines décennies.

« Ce rapport met en lumière la valeur ajoutée du biométhane pour notre société, au-delà de la fourniture d’énergie renouvelable. L’industrie du biométhane, les décideurs politiques et les régulateurs doivent travailler en étroite collaboration pour tirer pleinement parti de ces avantages, en donnant la priorité aux déchets organiques et aux matières premières résiduelles, en encourageant la production agricole durable et en valorisant les coproduits du biométhane, le digestat et le CO2 biogénique ». Giulia Cancian, secrétaire générale de l’ABE.

Télécharger cette étude à ce lien : www.europeanbiogas.eu

Voir également le rapport statistique 2023 de l’association Bioenergy Europe sur le biogaz : bioenergyeurope.org

Frédéric Douard, rédacteur en chef

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *