6 décembre 2022 à Paris, 18èmes Rencontres des Réseaux de Chaleur et de Froid

67%, deux tiers, c’est la part fossile de la consommation finale d’énergie en France : Pétrole (44 %), gaz (22 %) et charbon (1%). Dans un contexte d’explosion des coûts, la réduction de notre dépendance aux énergies fossiles s’impose encore plus brusquement que prévu. Il faut plus que jamais tourner la page de l’énergie fossile.

Les réseaux de chaleur et de froid y contribuent puisqu’ils permettent de remplacer de manière efficace et rapide des consommations d’énergies fossiles par des énergies renouvelables et notamment du bois-énergie, et ainsi atteindre le triple objectif de : stabilisation des coûts, souveraineté énergétique et réduction des émissions de carbone.

Ce levier est encore « insuffisamment exploité » selon les mots de la Cour des Comptes en septembre 2021, mais est appelé à se développer fortement, à l’image du bond observé en Europe suite au premier choc pétrolier.

Ces 18ème Rencontres des Réseaux de Chaleur et de Froid, seront l’occasion de bénéficier des analyses d’AMORCE et des retours d’expériences de collectivités. Synthèses techniques, ateliers juridiques, veilles d’actualité, retours d’expérience, échanges et assistance spécifique : cette édition préparée sur mesure s’annonce à la hauteur des enjeux de cet hiver.

>> Voir le programme et s’inscrire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *