La station d’épuration de Clermont Auvergne Métropole va produire du biométhane

Vue des futures installations de la STEP des Trois Rivières, image Clermont Auvergne Métropole

Le 23 septembre 2022, GRDF et Clermont Auvergne Métropole ont signé le contrat d’injection de la Station d’Epuration des Trois Rivières à Clermont-Ferrand. Cette station d’épuration, grâce à la valorisation énergétique des boues, produira jusqu’à 15 GWh de gaz de biométhane par an, soit l’équivalent de la consommation annuelle de 1500 logements existants chauffés au gaz ou 60 bus roulant au bioGNV.

Ce contrat intervient dans le cadre de la restructuration et de l’extension de la station à une capacité de d’une capacité de 425 000 équivalent habitants, en lien avec le Schéma directeur d’assainissement de la Métropole, et pour la transition énergétique. Pour cela, la métropole a choisi de valoriser les boues de la station dans une unité de méthanisation et de purification du biogaz, pour injection de biométhane dans le réseau exploité par GRDF. Le coût global du projet est de 55 M€ HT et les recettes de vente de biométhane étaient estimées à 1,5 M € par an, avant la crise énergétique actuelle. Sa mise en service est prévue en 2025.

Plus de détails dans cette animation :

Ce projet vient compléter le site de méthanisation « VALTOM » du centre d’incinération Vernéa pour la valorisation des biodéchets de la métropole, ainsi que la station publique GNV « Gandaillat » inaugurée en avril 2022. La première injection de biométhane du Valtom est prévue pour fin 2023.

Frédéric Douard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *