Influence de la date de semis d’une CIVE d’hiver sur son potentiel de production

Campagne d’ensilage de CIVE en mai 2022 dans la Bresse, photo Frédéric Douard

A quelques jours des implantations de CIVE, Sylvain MARSAC, animateur d’équipe Bio-ressources, agroéquipements et services environnementaux chez Arvalis Institut du Végétal, revient sur les résultats d’une campagne précédente de production de Cultures Intermédiaires à Vocation Energétique à la station expérimentale de Boigneville en Essonne.

Le décalage de la date de semis d’un mois (20/09 ou 20/10) impacte ces productions de biomasse, tout comme sur d’autres sites d’essai (21- 64 – 52). Mais d’autres effets sont à prendre en compte avec un salissement plus important pour les semis précoces. Des variétés très précoces sont disponibles et permettraient de limiter cette perte de production avec des semis plus tardifs et salissement modéré. Les associations avec 20% de légumineuses confirment aussi leur intérêt.

D’autres pistes restent à expérimenter (associations variétales, conduite de la fertilisation…) et ces recommandations d’espèces sont en cours de régionalisation dans le cadre du projet RECITAL.

En savoir plus en visionnant cette vidéo :

Contact : Sylvain Marsac – s.marsac@arvalis.fr – www.arvalisinstitutduvegetal.frwww.arvalis-infos.fr

Lire égalementPremiers résultats du programme RECITAL de recherche national sur les CIVE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *