>> 17 mai 2022, appel à projets de chaleur et cogénération biomasse dans l’industrie du bois (BCIB)

La chaufferie biomasse du groupe Lefebvre aux Grandes Ventes en Normandie, photo Frédéric Douard

Cet appel à projets lancé par l’ADEME pour le compte de l’Etat français est réservé aux projets de chaufferies et centrales de cogénération à biomasse consommant plus de 6 GWh de chaleur par an dans les industries du bois au sens de la nomenclature INSEE section C divisions 16 et 31. Il vise la production de chaleur renouvelable à partir de co-produits de l’industrie du bois pour répondre aux besoins de séchage de bois d’œuvre, de bois bûche et des matières premières pour l’industrie du panneau.

Pour assurer la mise en place d’un projet performant sur les plans énergétique, économique et environnemental, le candidat doit être vigilant sur cinq points principaux : ​

  • Conduire au préalable une démarche d’économies d’énergie sur les différentes utilisations ;
  • Optimiser le dimensionnement thermique de l’installation biomasse pour limiter au maximum un fonctionnement à taux de charge réduit ;
  • Définir un plan d’approvisionnement en biomasse assurant une garantie de fonctionnement de l’installation en préservant l’environnement et les usages existants ;
  • Recourir à des systèmes de traitement des fumées performants ;
    Assurer le montage technique et financier.

L’ADEME réalisera une évaluation technique, économique et environnementale du projet. Les projets prioritaires seront ceux associés : ​

  • à l’augmentation des capacités de séchage ;
  • présentant une efficacité énergétique élevée ;
  • avec un ratio « aide en € / énergie annuelle produite à partir de biomasse (MWh) » le plus efficient ;
  • apportant des engagements en matière de contractualisation des approvisionnements bois liés à l’activité globale de l’entreprise.

Les dépenses associées aux équipements suivants sont éligibles :

  • Générateur de chaleur biomasse ;
  • Système d’alimentation automatique ;
  • Préparation et stockage des combustibles biomasse (tampon et longue
    durée pour sécuriser, tri des bois en fin de vie) ;
  • Bâtiment chaufferie (non éligible pour les opérations de
    renouvellement sauf si emprise foncière supplémentaire liée à des
    équipements complémentaires, notamment pour le traitement des
    fumées) ;
  • Installation électrique et hydraulique associée au générateur ;
  • Système d’hydro-accumulation ;
  • Équipements pour le comptage d’énergie respectant le cahier des
    charges de l’ADEME ;
  • Traitement des fumées ;
  • Système permettant la séparation des cendres
  • Réseau de chaleur (tubes enterrés génie civil inclus) et sous stations
  • Séchoirs pour le séchage de bois d’œuvre et de bois bûche et les séchoirs pour l’industrie du panneau. Ces séchoirs assurent l’optimisation de la chaudière biomasse installée (hors études et génie civil). Les coûts liés à l’adaptation de séchoirs existants pour utiliser l’énergie issue de la biomasse sont également éligibles.
  • Equipements spécifiques de production d’électricité dans le cas d’une cogénération (turbine, cycle ORC).

A NOTER :

  • Les aides apportées à la production de chaleur et d’électricité à partir de biomasse seront limitées aux installations en autoconsommation d’électricité ou vente d’électricité sur le marché libre.
  • Sont exclues les dépenses liées aux séchoirs pour la fabrication de granulés, de plaquettes forestières et de bûches reconstituées.
  • Le renouvellement de chaudières à biomasse dont la production thermique est supérieure à 6 GWh/an est éligible aux aides à l’investissement si l’installation est en fonctionnement depuis plus de 15 ans.

L’aide à l’investissement sera déterminée pour permettre de rapprocher les couts totaux de la solution biomasse de ceux de la solution fossile de référence et de permettre la réalisation des investissements en tenant compte du niveau de risque encouru par les entreprises. Le montant des aides s’échelonnera de 45 à 65 % des investissements éligibles selon la taille des entreprises.

Tous les documents pour lé dépôt d’un dossier sont disponibles sur  agirpourlatransition.ademe.fr dont le texte de l’appel à projets. Les dossiers sont à déposer avant le 15 mai 2022 à 15 heures.

Contact : boisenergie@ademe.fr

Pour les projets de 1,2 à 6 GWh/an, contacter les correspondants biomasse énergie des direction régionales de l’ADEME.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *