La Suisse utilise moins de la moitié de son potentiel de chauffage par réseaux de chaleur

Le potentiel de chauffage par réseaux de chaleur n’est valorisé en Suisse à moins de sa moitié, photo Frédéric Douard

Le Conseil fédéral suisse a adopté en décembre un rapport sur le Potentiel des installations de chauffage et de refroidissement à distance. L’approvisionnement en chaleur des bâtiments représente aujourd’hui en Suisse un tiers des émissions de CO2 du pays. 

L’Association suisse du chauffage à distance estime que la chaleur transportée jusqu’aux utilisateurs par tous les types de réseaux thermiques avoisine 8,4 TWh par an. En fonction des études, le potentiel réalisable sur les plans économique et de l’aménagement du territoire pour un approvisionnement en chaleur à distance exempt de CO2, notamment avec les déchets ménagers et le bois, varie entre 17 et 22 TWh par an.

À l’heure actuelle, ce potentiel n’est donc utilisé qu’à moins de sa moitié. Le développement des réseaux thermiques doit par conséquent être considérablement renforcé et accéléré pour que le pays puisse réaliser ses objectifs climatiques de zéro émission nette à l’horizon 2050.

>> Télécharger le rapport sur le Potentiel des installations de chauffage et de refroidissement à distance en Suisse

Lire l’article complet sur le site www.prixpellets.ch

Frédéric Douard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *