Atlas 2021 des centrales électriques et de cogénération à biomasse solide ou à déchets ménagers

Atlas paru dans le Bioénergie International n°74 de septembre 2021

Atlas 2021 des centrales électriques et de cogénération à biomasse solide ou à déchets ménagers

L’UVE de la région de Sion dans le Valais, photo UTO

L’atlas Bioénergie International 2021 des centrales électriques et de cogénération à biomasse solide de la Francophonie, recense 392 sites et montre une légère progression du parc biomasse en service, ainsi que du nombre de projets notés respectivement type « BIO », et type « PROJ » dans les tableaux du magazine.

Pour la France métropolitaine, sur les 71 centrales à biomasses solides recensées, la puissance totale installée est de 760 MWél. L’atlas recense également 31 projets, représentant à terme et sous réserve de leur mise en service, un potentiel de 153 MWél supplémentaires.

L’atlas présente également 133 sites situés dans le reste de la francophonie : 39 en Suisse pour 128 MWél, 32 en Belgique avec 497 MWél, 16 au Canada avec 525 MWél, et 46 environ avec 105 MWél pour les pays africains francophones.

Le classement est géographique et par département pour la France, le principe de la numérotation étant de permettre d’établir la correspondance entre les points sur la carte et les numéros de ligne des tableaux. Par ailleurs, les centrales en micro-cogénération sont notées « micro » dans la colonne « Valorisation » des tableaux. De même,  les centrales à gazéification sont notées « gazo ».

Pour les installations de valorisation énergétique des déchets ménagers (notées type « OM » dans les tableaux), le magazine a recensé 109 unités en France pour 750 MWél, 29 en Suisse avec 283 MWél, 16 en Belgique pour 184 MWél cumulés.

Si vous souhaitez enrichir ou apporter des modifications à cet atlas, vous pouvez le faire à cette adresse : fbornschein@bioenergie-promotion.fr

>> Pour se procurer cet atlas, commander le Bioénergie International n°74

François Bornschein