Première production de biokérosène lignocellulosique à Dunkerque pour BioTfuel

Le démonstrateur de torréfaction BioTfueL® de Venette, photo Avril

C’est l’IFPEN qui l’annonçait en avril 2021, onze ans après le lancement du projet, la société Bionext qui porte le projet BioTfueL® est parvenue à produire du biokérosène à faible teneur en carbone, par la production de produits de synthèse Fischer-Tropsch à partir de déchets de bois. Cette production à l’échelle semi-industrielle valide la chaîne torréfaction-gazéification-synthèse Fischer-Tropsch pour la production flexible de carburants alternatifs durables destinés à l’aviation, de biodiesel synthétique à partir de biomasse lignocellulosique. La technologie BioTfueL® est une solution qui permet de réduire les émissions de GES de plus de 90 %.

Une gazéification stable et continue de diverses biomasses lignocellulosiques prétraitées par torréfaction a ainsi été réalisée pendant plusieurs semaines sur les unités préindustrielles, permettant la conversion du gaz de synthèse en produits Fischer-Tropsch.

Plusieurs charges renouvelables issues de déchets de biomasse ont déjà été qualifiées. Le programme se poursuit actuellement avec la validation de charges supplémentaires et l’optimisation des conditions opératoires.

Le procédé

La technologie BioTfueL®, dont les unités de démonstration sont situées à Venette (Oise) pour la torréfaction et à Dunkerque pour la production du gaz de synthèse et la synthèse Fisher-Tropsch, repose sur quatre étapes clés : la torréfaction de la biomasse, la gazéification, le traitement et la purification du gaz de synthèse produit, puis, sa conversion en biocarburants avancés par synthèse Fischer-Tropsch.

Le concept novateur de BioTfueL® repose sur sa capacité à traiter un large spectre de biomasses lignocellulosiques, qui n’entrent pas en concurrence avec les usages alimentaires. Grâce à sa grande variété de charges potentielles, cette technologie peut être déployée partout dans le monde. Cette flexibilité permettra de garantir la continuité de l’approvisionnement des futures unités industrielles tout en  réduisant le coût de production.

La synergie d’un partenariat industriel

Le projet BioTfueL® a été lancé en 2010 en vue de tester, de valider et d’optimiser une chaîne complètement intégrée pour la production de biokérosène et biodiesel avancés. Le programme a été soutenu par les partenaires de Bionext, par le gouvernement français via une subvention de l’ADEME et son Fonds Démonstrateur de Recherche, par la région Hauts-de-France et la Communauté Européenne via le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER), ainsi que par l’association française des producteurs d’oléagineux via le fonds FASO.

Le projet est piloté par Bionext, qui assure la coordination de l’expertise apportée par ses six partenaires et actionnaires : les organismes de recherche (IFP Energies nouvelles et le CEA), les fournisseurs de technologies (Axens et Thyssenkrupp Industrial Solutions) et les acteurs industriels (Avril et Total).

Données clés du projet BioTfueL®

  • Partenaires : Avril, Axens, le CEA, IFP Energies nouvelles, Thyssenkrupp Industrial Solutions, Total.
  • Budget : 190 millions d’euros dont 33,2 millions de financement public.
  • Localisation du démonstrateur de prétraitement de la biomasse : site d’Avril à Venette.
  • Localisation du démonstrateur de gazéification, purification et synthèse : site de l’ancienne raffinerie Total de Mardyck à Dunkerque.

Frédéric Douard

Voir cette vidéo sur le pilote de torréfaction de Venette :

Voir également celle-ci sur les procédés :