Gaz renouvelables, il faut renforcer les synergies entre les filières

Parce que le gaz offre par son verdissement une solution à l’objectif de neutralité carbone du système énergétique, la méthanisation, la gazéification et la production de gaz à partir d’électricité renouvelable doivent être soutenues. Produits dans les territoires, les gaz renouvelables peuvent s’appuyer sur des infrastructures de gaz existantes couvrant l’ensemble du territoire et qui offrent des capacités importantes de stockage intersaisonnier.

Les moyens de production de gaz renouvelables développés aujourd’hui s’appuient sur des ressources et des technologies variées, permettant ainsi d’envisager des complémentarités et des synergies entre les filières. Au-delà de la mutualisation des équipements nécessaires à l’injection de ces gaz dans les infrastructures existantes, des couplages entre ces procédés biologiques, électrochimiques et thermochimiques sont possibles et peuvent notamment s’appuyer sur la mutualisation des ressources, la valorisation des co-produits, dont la chaleur fatale.

Ces nouvelles voies d’optimisation représentent un potentiel de développement commun majeur permettant de maximiser les performances et de réduire encore les coûts, en complément des développements et améliorations déjà engagés sur chacune de ces filières.

Dans une nouvelle publication, l’ATEE appelle à s’appuyer sur les complémentarités entre les filières biogaz, gazéification et power-to-gas pour accélérer le verdissement du gaz, vecteur énergétique indispensable pour atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050.

>> Télécharger le document

Frédéric Douard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *