Etats-Unis : un atlas des bioénergies pour corréler ressources et marchés

Dans le Colorado, le laboratoire national des énergies renouvelables (NREL) a dévoilé son atlas des bioénergies qui permet à des utilisateurs de déposer des données relatives aux bioénergies sur une carte ou de recueillir des informations sur les matières premières disponibles, sur le potentiel de bio-électricité ou de biomasse fermentescible par exemple.

L’atlas américain des bioénergies est un outil exceptionnel qui permet une analyse  rapide des potentiels et des emplacements pour les producteurs de biomasse et pour les porteurs de projets. Les utilisateurs peuvent choisir parmi une multitude de données géographiques comprenant une série de matières premières de base, une série de centrales électriques ou de chauffage existantes, des stations service et des statistiques d’utilisation de l’énergie.

Construit dans Google Maps, l’atlas des bioénergies inclut deux cartes interactives, bio-électricité et biocombustibles. Ces cartes permettent de comparer et analyser les matières de base à partir des données du ministère de l’énergie des États-Unis (DOE), de l’Agence pour la Protection de l’Environnement des États-Unis (EPA), et du ministère de l’agriculture des États-Unis.

La carte bio-électricité propose les trois fonctions Question, Analyse et Vue de l’état. La fonction « question » permet aux utilisateurs d’accéder aux données qui alimentent  la carte et de les télécharger par région. La fonction « analyse » donne les facteurs de conversion communs qui permettent à des utilisateurs de déterminer la production potentielle de bio-électricité ou de combustibles organiques pour les matières de base choisies dans un secteur spécifique. La fonction « vue de l’état » fournit des données de disponibilité des biocombustibles  et des données de consommation. La fonction de vue d’état est également disponible dans l’atlas des biocombustibles, et les autres fonctions seront disponibles à la fin de cette année.

Lien vers l’atlas