Atlas 2020 des centrales à biomasse solide ou à déchets ménagers

Atlas paru dans le Bioénergie International n°68 d’octobre 2020

L’atlas Bioénergie International 2020 des centrales électriques et de cogénération à biomasse solide, montre une légère progression du parc des installations biomasse en service. Pour la France métropolitaine, pour les 67 centrales à biomasses solides recensées à mi-octobre 2020, la puissance totale installée est de 631 MWél. L’atlas recense également 92 sites dans le reste de la francophonie : 32 en Belgique avec 497 MWél, 16 en Suisse pour 67 MWél, 16 au Canada avec 525 MWél, et 28 environ avec 105 MWél pour les pays africains francophones.

Pour la France, l’atlas présente également 31 projets, représentant à terme et sous réserve de leur mise en service, un potentiel de 175 MWél supplémentaires et ce sans compter le projet Ecocombust qui concerne une tranche de 580 MWél à la centrale charbon de Cordemais. Ce projet consiste d’une part à construire une unité de fabrication de « black pellets », et, d’autre part, à modifier les installations de combustion pour faire fonctionner jusqu’en 2026 la centrale avec un mélange composé de 80 % de black pellets et 20 % de charbon. De 2022 à 2026, la centrale fonctionnerait avec un mélange de charbon et pellets, permettant de respecter le plafond d’émission applicable à partir de 2022. En 2026, il serait mis fin à la production d’électricité sur le site. Après 2026, les pellets produits à Cordemais seraient commercialisés auprès d’autres utilisateurs (source Autorité Environnementale).

Dans l’atlas, le classement est géographique et par département pour la France, le principe de la numérotation étant de permettre d’établir la correspondance entre les points sur la carte et les numéros de ligne des tableaux. Cette année, une nouvelle catégories de projet a fait son entrée : les  en micro-centrales de cogénération, notées « micro » dans la colonne « Valorisation ».

Le groupe turbo-alternateur de la centrale biomasse de Lens développe 6,7 MWé, photo Frédéric Douard

Pour les installations de valorisation énergétique des déchets ménagers (notées type « OM » dans les tableaux), nous avons recensés 106 unités en France pour 727 MWél, 16 en Belgique pour 184 MWél, 29 en Suisse avec 283 MWél cumulés.

Si vous souhaitez apporter des remarques ou des valeurs à cet atlas, vous pouvez le faire à cette adresse : fbornschein@bioenergie-promotion.fr

François Bornschein