Quand les pouvoirs politiques comprendront-ils que la chaleur renouvelable est le levier majeur de lutte contre le changement climatique ?

Editorial du Bioénergie International n°68 d’octobre 2020

La centrale biomasse d’Egelund à Åbenrå au Danemark et son ballon d’accumulation de 4300 m³, photo Frédéric Douard

En septembre 2020, l’association européenne de la biomasse, Bioenergy Europe, publiait le quatrième chapitre de son rapport statistique 2020 sur la chaleur produite à partir de biomasse, soulignant le rôle essentiel, mais négligé, de ce secteur dans l’objectif de la neutralité carbone européenne à 2050. L’association y appuie notamment sur l’impact désastreux des systèmes de chauffage à combustibles fossiles qui affecte la capacité de l’UE à atteindre ses objectifs climatiques.

Il apparaît donc clairement que conformément aux objectifs du Green Deal européen, il faut désormais une pénétration bien plus forte du chauffage à énergies renouvelables. Pourtant depuis 20 ans, l’accent n’est mis que sur l’électricité qui ne représente QUE 25 % des besoins en énergie finale des Européens et alors que, comme la plateforme européenne RHC sur la technologie et l’innovation en matière de chaleur et de froid renouvelable le rappelle, près de 50 % des besoins en énergie finale des Européens n’est autre que de la chaleur, soit le double de l’électricité !

Les politiques nationales des États membres en matière de climat fixent la part moyenne des sources renouvelables pour la chaleur à 40 % pour 2030. Si cet objectif représente une augmentation significative par rapport à la part actuelle de 19 %, pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050, les objectifs à 2030 doivent être largement revus à la hausse. Et presque aucun État membre ne semble avoir réalisé, lorsqu’il a calculé ses objectifs à l’horizon 2030, qu’il lui faudrait une croissance de 1,3 % par an de recours à la chaleur renouvelable pour les atteindre !

Consommation finale d’énergie dans lUE27 – Source RHC – First Timeline of Research Policy Inputs -2019

La biomasse, et le bois en particulier, est une ressource renouvelable abordable, efficace et facilement disponible. C’est une solution adaptée au chauffage résidentiel, au chauffage collectif et aux procédés industriels. En 2018, la bioénergie représentait 85 % de la consommation de chaleur renouvelable en Europe, et ce taux monte à 99 % de la chaleur renouvelable utilisée dans l’industrie.

Alors qu’en 2018, 79 % des sources d’énergie utilisées dans le secteur du chauffage étaient encore d’origine fossile, ce rapport statistique 2020 rappelle également aux décideurs politiques que les subventions aux combustibles fossiles doivent être désormais supprimées et remplacées par des aides aux renouvelables et notamment au remplacement des installations résidentielles par des appareils à bois de haute qualité. Cette politique conduira à des économies importantes pour les Européens en réduisant les importations coûteuses de produits pétroliers et gaziers, contribuera à la maîtrise des émissions de CO2 pour le climat et améliorera la qualité de l’air respiré par les Européens.

Pour en savoir plus :

Frédéric Douard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *