Second appel à projets pour des stations BioGNV en Auvergne-Rhône-Alpes

Station BioGNV près de l’unité de méthanisation Méthamoly dans les Monts du Lyonnais, photo GRDF

La Région Auvergne-Rhône-Alpes et la Direction régionale Auvergne-Rhône-Alpes de l’ADEME, avec l’appui de GRDF, mettent en place un nouveau dispositif de soutien à la mobilité au Gaz Naturel Véhicule en région. Considérée comme l’extension du programme GNVolont’Air lancée en 2017 et qui se clôturait le 20 octobre 2020, cette aide régionale prend la forme d’un nouvel appel à projets. Son objectif : favoriser l’émergence d’une dizaine de stations d’avitaillement et de véhicules au gaz naturel en Auvergne-Rhône-Alpes afin de créer les conditions d’un déploiement de la filière GNV dans des zones présentant des déficits locaux de stations GNV/BioGNV.

Un appel à projets pour le déploiement de la mobilité GNV en Auvergne-Rhône-Alpes

Dans le cadre de leurs actions en faveur de la qualité de l’air et de la mobilité durable, l’ADEME et la Région Auvergne-Rhône-Alpes, en collaboration avec GRDF, mettent en place un nouveau dispositif de soutien à la mobilité au Gaz Naturel Véhicule. Cet appel à projets vise ainsi à financer des projets favorisant l’émergence sur la région AuRA de nouvelles stations d’avitaillement d’accès public raccordées au réseau de gaz naturel et distribuant du Gaz Naturel Véhicules (GNV) avec à minima 20 % dès 2020 et 30 % en 2025 de BioGNV.

Avitaillement à la Station BioGNV de Villefranche-sur-Saône, photo GRDF

Aujourd’hui, l’acquisition d’un véhicule GNV/BioGNV représente encore un surcoût qui peut constituer un frein au déploiement de cette filière. C’est pourquoi, ce nouveau dispositif s’adresse aux entreprises et aux collectivités locales souhaitant acquérir un ou plusieurs véhicules GNV/BioGNV (poids lourds, autocars, autobus, bennes à ordure, véhicules utilitaires…) dans le cadre d’un projet de création d’une nouvelle station publique GNV/BioGNV. En contrepartie de ces aides à l’acquisition de véhicules, les entreprises et les collectivités locales devront s’engager à faire émerger, dans le cadre du même projet, au moins une nouvelle station GNV/BioGNV sur le territoire d’Auvergne-Rhône-Alpes et à s’avitailler à cette(ces) station(s) afin d’en assurer la viabilité économique. Par ailleurs, chaque station issue de ces projets ne devra pas être réservée à leur usage exclusif, mais devra être d’accès public.

Ouvert pour un an et reconductible deux fois, le présent appel à projets s’inscrit dans une démarche globale en faveur du déploiement de la filière GNV/BioGNV et dans la continuité d’actions de soutien déjà menées en Auvergne-Rhône-Alpes telles que l’Appel à Projets GNVolont’Air 2017/2020.

Grâce au travail partenarial des transporteurs et des collectivités dans les territoires et à l’accompagnement de l’ADEME, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et GRDF, des stations publiques GNV ont vu le jour dans toute la région. Le bilan de l’action GNVolont’Air 2017-2020,  est plutôt positif :

  • 150 véhicules lourds GNV (poids lourds de marchandises, cars, BOM, véhicules TP…) financés par l’ADEME, GRDF et la Région AURA amorçant une mutation du mix énergétique du transport ;
  • 2,2 M€ d’aides aux surcoûts des véhicules sur les 12 stations GNVolont’air dont 8 en service à mi 2020 ;
  • une offre en bioGNV proposée par la majorité des stations ;
  • pour 1€ public d’aide, 10€ privés ont été investis dans la filière GNV ;
  • et 1 670t de gaz délivrés sur ces stations pour l’année 2019 avec une progression importante : 0 en 2015, 130t en 2016, 244t en 2017, 986t en 2018.
    ?

Comme le précise Didier SAUSSIER, Directeur clients territoires GRDF Sud-Est « GRDF est fortement engagé dans le développement du gaz vert et l’amélioration de la qualité de l’air. Cet appel à projets répond de façon pragmatique à ces 2 enjeux. Avec la politique ambitieuse de la région Auvergne-Rhône-Alpes en termes de développement du biogaz via la charte « Ambition Biogaz 2023 » qui a déjà donné des résultats remarquables (13 sites de méthanisation en production, 15 sites en cours de construction et une centaine de sites en projets), il est possible de rouler au BioGNV, énergie fiable, disponible et fabriqué directement en Région. »

Garantir une répartition homogène des stations GNV sur le territoire régional

Si le réseau de la filière gaz naturel pour véhicules (GNV) est aujourd’hui mature en termes technologiques, des besoins spécifiques apparaissent pour garantir une répartition homogène des stations GNV/BioGNV sur le territoire. Un maillage en stations délivrant du BioGNV doit ainsi continuer à s’étendre sur la région Auvergne-Rhône-Alpes, notamment sur les secteurs péri-urbain et ruraux, offrant ainsi une alternative aux professionnels des territoires non dotés de stations leur permettant notamment de rentrer dans des zones à faibles émissions (ZFE). Dès lors, cet appel à projets a pour finalité le déploiement d’une dizaine de stations territoriales GNV/BioGNV dans les zones non encore équipées et hors métropoles (Lyon, Saint-Etienne, Clermont-Ferrand et Grenoble), dans le but de soutenir et développer davantage la filière BioGNV.

Cet appel à projet est ouvert au fil de l’eau jusqu’à octobre 2021 et devrait être reconduit ensuite pour deux années supplémentaires.

Contact : 

Frédéric Douard