Bientôt 72 % d’énergie renouvelable sur le réseau de chaleur de Massy-Antony

Les chaufferies du Simacur à Massy, photo Engie

Après quatre mois de travaux, les équipes d’Enoris, filiale d’ENGIE Solutions, annoncent avoir terminé la première phase de l’extension du réseau de chaleur de Massy-Antony vers le futur quartier Vilgénis à l’ouest de la ville. A terme, ils raccorderont ce projet urbain de 89 000 m² à dominante résidentielle. Les premiers usagers de cette extension bénéficieront de cette chaleur renouvelable dès le premier trimestre 2021.

Un chantier mené avec le Simacur et la Ville de Massy

Sous le pilotage d’Enoris, les équipes œuvrent depuis le mois de juin 2020 sur la rue de Vilgénis et l’avenue du Président Salvador Allende à Massy pour déployer 1 300 mètres supplémentaires de réseau de chaleur.

Menés conjointement avec le SIMACUR (Syndicat mixte pour le chauffage urbain et le traitement des déchets ménagers, propriétaire des installations de production et de distribution de chaleur), et la Ville de Massy, ces travaux d’extension du réseau permettront de raccorder plus de 20 nouvelles installations : l’équivalent de 1 500 logements, un groupe scolaire, une crèche et des bâtiments communaux existants. Implanté à l’ouest de la commune de Massy, le futur projet urbain Vilgénis se situe à proximité de Verrières-le-Buisson et d’Igny, sur la rive droite de la vallée de la Bièvre.

Au premier trimestre 2021, les premiers usagers de cette extension vers le quartier Vilgénis bénéficieront d’une chaleur issue à 72 % d’une énergie renouvelable et de récupération : l’incinération des déchets ménagers et du bois de récupération.

Travaux d’extension du réseau de chaleur de Massy-Antony, photo Engie

Ce projet, soutenu financièrement par l’ADEME et la Région Ile-de-France, s’inscrit pleinement dans la volonté d’accompagner la transition vers la neutralité carbone du territoire de Massy-Antony et de faire du réseau de chaleur un levier pour le développement des énergies renouvelables.

Pour mémoire le réseau est alimenté majoritairement par deux chaudières à grille à déchets ménagers de 11 MW chacune et par deux chaudières à lit fluidisé circulant de 32 MW chacune fonctionnant en co-combustion charbon et bois en fin de vie.

Le réseau de chaleur Enoris en chiffres
Longueur : 35 km
Mix actuel : 47 % d’ordures ménagères et 21 % de bois en fin de vie
Objectif de couverture renouvelable avec l’extension : 72 %
26 000 équivalents logements actuellement chauffés
3000 équivalents logements chauffés en plus grâce à l’extension

Pour en savoir plus : massy-antony.reseau-chaleur.fr

Frédéric Douard