Lancement du Club Carbone Forêt-Bois

  • Catégorie(s) : Actu

Une initiative pour valoriser le rôle de la filière forêt-bois française dans la lutte contre le changement climatique

Paris, le 30 juin 2010 – Le Club Carbone Forêt-Bois lancé ce jour propose un programme d’information, recherche et développement aux entreprises et collectivités qui souhaitent accéder ou élargir leur participation aux marchés du carbone au travers de la filière forêt-bois française. Il est lancé à l’initiative commune de CDC Climat Recherche, de l’Office National des Forêts et sa filiale ONF International, de l’Institut technologique Forêt, Cellulose, Bois-construction et Ameublement (FCBA), de la Société Forestière de la Caisse des Dépôts, de la Forêt Privée Française (FPF), de l’Association des Sociétés et Groupements Fonciers et Forestiers (ASFFOR) et du Syndicat des Sylviculteurs du Sud Ouest (SySSO).

En France, la filière forêt-bois absorbe plus de 70 millions de tonnes de CO2 par an, soit environ 13 % des émissions annuelles de gaz à effet de serre. Pourtant, elle ne bénéficie que faiblement des incitations du cadre réglementaire qui découlent du protocole de Kyoto. En revanche, des projets forestiers de séquestration du carbone peuvent être certifiés dans des cadres volontaires permettant ainsi la valorisation carbone.

Le Club Carbone Forêt-Bois est ouvert à l’adhésion des entreprises, collectivités territoriales, pouvoirs publics et autres organisations. Les membres du Club bénéficieront de deux conférences par an, de dossiers d’actualité sur les développements du secteur « carbone forêt bois », ainsi que d’un accès privilégié aux experts mobilisés autour de cette initiative.

Le rapprochement d’équipes de compétences différentes et complémentaires (expertise forestière, finance et marchés de carbone, projets carbone, etc.), vise à fournir à ses adhérents :

  • une meilleure compréhension des mécanismes existants de valorisation du carbone pour les acteurs de la filière,
  • des retours d’expériences pratiques en France et à l’étranger sur la valorisation du carbone,
  • le développement de nouveaux outils économiques de valorisation du carbone (par exemple des méthodes de comptabilisation des quantités de CO2 séquestré) là où ils font défaut.

www.cdcclimat.com