Du chanvre dans la Sarthe pour produire un hydrogène renouvelable et vraiment vert !

Il y a de nombreuses façons de produire de l’hydrogène, une molécule à la combustion parfaitement propre (2 H2 + O2 -> 2 H2O), sauf qu’aujourd’hui celui-ci est principalement produit à partir de ressources fossiles ou d’électricité nucléaire. Dans la Sarthe, un projet a pour ambition d’en produire un vraiment renouvelable, propre à sa production et au service du territoire !

Magalie Rhodé est pour cela la première agriculture à signer un contrat de fourniture de chanvre industriel avec l’énergéticien sarthois Qairos Energies. Cette biomasse servira à alimenter le site pilote de production d’hydrogène vert construit au second semestre 2020 en Sarthe.

Ce site industriel de production de biohydogène sera au centre d’un écosystème de production locale d’énergies renouvelables à partir de ressources situées dans un rayon de 35 km. D’autres agriculteurs de la coopérative des Fermiers de Loué cultiveront aussi cette matière.

Ce processus innovant et non polluant est soutenu par la Région des Pays de la Loire, le Pôle Métropolitain Le Mans Sarthe présidé par Stéphane Le Foll, le département de la Sarthe,la Communauté de communes de Loué, Brûlon et Noyen (LBN), Loué, BPI France et GRDF.

Qairos Energies est une entreprise de la bioéconomie, qui imagine les solutions techniques exploitant la biomasse provenant de circuits courts, pour en réinjecter les produits dans l’économie circulaire. Ses ingénieurs étudient les caractéristiques techniques et les particularités humaines de chacun des sites d’implantation des unités de production de biogaz, afin d’apporter une valeur ajoutée concrète et unique à chaque tissu socio-économique local. Car c’est seulement en imaginant des procédés vertueux qui impliquent l’ensemble des acteurs des territoires que les énergies de demain obtiendront l’adhésion la plus grande.

Pour en savoir plus sur Qairos Energies

Bioénergie International reviendra sur ce projet quand il sera un peu plus avancé !

Frédéric Douard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *